2e édition du Printemps des Territoires : Bilan et enjeux à venir

Cohésion des territoires

Plus de 2 500 personnes, dont 800 élus, ont participé, le 6 juin, au CentQuatre à Paris, à la deuxième édition du Printemps des Territoires. L’objectif de cet événement : réunir, un an après sa création, les partenaires quotidiens de la Banque des Territoires pour notamment revenir sur cette année passée ensemble et échanger sur les grands programmes qui nous mobilisent afin de réduire les fractures territoriales et améliorer le quotidien des français.

Un an à vos côtés

Il y a un an la Banque des Territoires était créée par la Caisse des Dépôts pour vous accompagner dans les transformations de vos territoires. Son objectif : contribuer activement à réduire les fractures territoriales en accompagnant le développement de territoires plus durables, plus attractifs, plus inclusifs et plus connectés.

Vous donner les moyens de concrétiser vos projets

En 2018, la Banque des Territoires, a mobilisé pour vous son expertise et ses financements :

  • 12,8 Md€ de prêts (organismes de logement social et collectivités territoriales)
  • 769 M€ investis en fonds propres dans des projets favorisant le développement des territoires
  • des fonds du Grand plan d’investissements pour un encours de 8 Md€ d’investissements à fin 2018

Plus concrètement, voici ce que la Banque des Territoires a réalisé pour les territoires, avec vous :

Aller toujours plus loin pour vous

En un an, la Banque des Territoires a également apporté deux dimensions nouvelles. « La première c’est la proximité. Les inaugurations des implantation régionales de la Banque des Territoires ont permis de renouer avec nos clients et de retrouver cette valeur très forte que nous avons placée au cœur de notre mission : la proximité », comme l’a souligné Olivier Sichel. « La seconde, c’est la rapidité. En un an, nous avons sorti 4 fois plus de produits pour le secteur du logement social que dans les 4 dernières années : prêt de haut de bilan, titres participatifs, démembrement, toutes ces innovations se sont faites rapidement », a-t-il poursuivi.

Pour l’avenir, la Banque des Territoires va poursuivre sa progression. « Cette année, nous allons accroitre les moyens de nos directions régionales qui vont se renforcer pour être au plus près de vous et nous allons également travailler à la simplification », a conclu Olivier Sichel lors de l’ouverture du Printemps des Territoires.

Une mobilisation forte en faveur des territoires

La Banque des Territoires a pour ambition d’offrir un cadre de vie amélioré au sein de territoires plus durables, plus attractifs, plus inclusifs et plus connectés. Elle le fait notamment dans le cadre de programmes ministériels dont elle est l’opérateur, de la mise en œuvre au financement. Le Printemps des Territoires a été l’occasion de revenir sur ces programmes avec leurs différents acteurs, de faire un premier bilan et d’échanger sur les grandes orientations stratégiques et les enjeux à venir.

Le logement, une priorité

Comme l’a développé Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement « Un territoire inclusif, c’est un territoire dans lequel tous les individus, où qu’ils soient, ont les mêmes chances de réussite ». Par extension, on peut dire qu’un territoire inclusif est également un territoire qui donne à chacun la possibilité de se loger.

En France, pour le logement, comme l’a précisé Julien Denormandie, il y a deux objectifs :

  • produire des logements abordables, par le biais du logement social notamment
  • réhabiliter les logements anciens et favoriser la rénovation énergétique

Mais globalement, comme le souligne, Arlette Fructus, adjointe au maire de Marseille chargée du logement, pour la réhabilitation des logements sociaux, ou André Yché, concernant les copropriétés dégradées, le nerf de la guerre, c’est le manque d’investissement. Pour les copropriétés, « il s’agit de faire revenir les investisseurs privés » et pour les logements sociaux« Il faut que les opérateurs s’engagent dans la rénovation du parc ancien mais c’est économiquement un poids pour eux ».

La Banque des Territoires accompagne les bailleurs sociaux dans la transformation du secteur, notamment avec le Plan  Logement 2, lancé en mai dernier, afin de leur donner les marges de manœuvres nécessaire à l’investissement pour la réhabilitation et la construction de logements sociaux. Elle confirme donc son engagement aux côtés du secteur du logement social. Elle répond également présent concernant la rénovation des copropriétés dégradées en déployant des financements et en mobilisant CDC Habitat qui intervient pour le compte des collectivités locales afin d’accélérer la requalification des copropriétés.

Composante de l’attractivité d’un centre-ville, le logement est une priorité qui peut également, pour les 222 villes qui en bénéficient, s’intégrer au programme « Action Cœur de Ville », lancé en mars 2018.

Programme « Action Cœur de Ville » : redonner de l’attractivité à nos centres-villes

Partenaire du programme « Action Cœur de Ville », la Banque des Territoires a déjà engagé :

  • 11 M€ en ingénierie,
  • 41 M€ d’investissements pour 27 projets et
  • 28 M€ de prêts pour 22 projets.

Cela représente plus de 2 000 rendez-vous dont 245 comités de pilotage auxquels a participé la Banque des Territoires.

Comme l’a précisé Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, ce programme est innovant car « il met en place une nouvelle méthode qui permet d’accompagner les villes moyennes sans amener une solution toute faite, mais laissant la créativité aux territoires ». Pour Julien Denormandie, « il constitue une réelle solution à la nécessité de poursuivre la création de nouveaux pôles de centralité en périphérie des métropoles ».

Du côté des collectivités, on voit une vraie plus-value à ce programme. « Action Cœur de Ville est le programme dont on rêvait en région, car on a l’énergie et les idées, mais ils nous manquent bien souvent les moyens financiers », a insisté Frédérique Macarez, maire de Saint-Quentin. « Ce programme a eu un vrai effet levier : en matière de logement, d’investissements mais aussi d’attractivité », a-t-elle poursuivi.

Programme Territoires d’industrie : vers la reconquête industrielle

Si le programme Action cœur de Ville vise à redynamiser le centre-ville de 222 communes, le programme Territoires d’Industrie a, quant à lui, pour objectif de redynamiser l’industrie française et s’adresse à 141 territoires d’industrie identifiés avec les Régions et les intercommunalités.

Dans ce cadre, la Banque des Territoires met à disposition du programme une enveloppe à hauteur de 100 M€ par an en moyenne, sur la période 2019-2022, pour investir dans les projets de développement de ces territoires aux côtés des acteurs économiques et des collectivités. Elle mobilise également 26 M€ sur 4 ans pour les crédits d’ingénierie en co-financement avec les collectivités et/ou les partenaires industriels.

« Pour favoriser la réindustrialisation du pays, il y a une nécessité de former une main d’œuvre qualifiée car aujourd’hui 250 000 emplois dans ce secteur sont à pourvoir » a indiqué Olivier Lluansi, délégué du gouvernement aux Territoires d’Industrie.

Inclusion Numérique : la formation un enjeu clé

La formation est également un enjeu de plus en plus fort pour le secteur du numérique.

Si la question de la couverture en Très Haut Débit progresse dans les territoires grâce à la mobilisation des acteurs locaux et des privés, la formation des citoyens au numérique est un point clé pour l’inclusion mais également le développement des Territoires.

Or, comme l’a développé Fabienne Billat, fondatrice de la délégation des femmes du numérique du Syntec Numérique Auvergne-Rhône-Alpes et membre du comité digital consultatif de la Caisse des Dépôts, 28 % de la population est éloignée du numérique et 10 % est déconnectée totalement. « Cela représente un réel handicap pour tous car le numérique est un gain pour l’emploi et donc l’économie », précise-t-elle. Philippe Monloubou, président d’Enedis, quant à lui, a rappelé « le numérique, les données, ne sont plus une option ou une question, c’est une réalité pour tous les citoyens, pour toutes les régions ».

« Il y a un vrai effort de formation à faire sur les nouveaux emplois créés par le numérique», a précisé Cédric O, secrétaire d’Etat, auprès du ministre de l’Economie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, chargé du Numérique. « Il faut mailler le territoire avec des centres de formations spécialisés et organiser le financement des formations », a-t-il poursuivi. Une expérimentation a été lancée dans 10 territoires : le pass numérique. Il s’agit de donner aux personnes peu formées et identifiées par la Caisse d'allocations familiales des chèques pour financer leur formation.

Du côté de la Banque des Territoires, la mobilisation pour la formation et le développement des compétences pour des territoires plus attractifs et inclusifs se matérialisent par exemple avec l’investissement réalisé dans Simplon, une entreprise solidaire d’Utilité Sociale, aujourd’hui le premier réseau de formations gratuites labellisées “Grande École du Numérique”.

L’engagement continue à vos côtés

Comme cela a été développé par Sophie Errante, présidente de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts et députée de Loire-Atlantique, « la Banque des Territoires a été créée pour accompagner les élus dans leurs projets pour leur simplifier la vie et leur redonner envie de s’engager et de concrétiser leur vision de leur territoires ».

Comme l’a souligné Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, « Le Printemps des Territoires est un événement particulier car il symbolise cette nouvelle façon de travailler au sein de la Banque des Territoires et de la Caisse des Dépôts. On avance ensemble, on travaille tous ensemble et cela doit perdurer ».

« Nous sommes optimistes car on a vu des élus confiants, des élus porteurs de projets, l’ambition et la dynamique est là et on a les moyens de vous accompagner, alors on continue et on se revoit au prochain Printemps ! », a conclu Olivier Sichel.

La deuxième édition du Printemps des Territoires, c’est aussi ...

Des infos :

  • La Banque des Territoires va doter le programme Maisons France Service de 30 M€ pour la création de 500 nouvelles maisons afin d’accroitre l’ancrage du service public de proximité.

Des nouveaux produits :

La Banque des Territoires poursuit son engagement dans la lutte contre les fractures territoriales et les inégalités sociales.

  • Edu Prêt : une enveloppe de 1 Md€, pour soutenir la construction, la rénovation et l’extension de bâtiments éducatifs et de leurs équipements associés, sur des durées pouvant aller jusqu’à 40 ans ;
  • Mobi Prêt : une enveloppe de 2 Md€, pour soutenir les investissements dans le secteur de la mobilité, sur des durées pouvant aller jusqu’à 50 ans ;
  • Aqua Prêt : une enveloppe de 2 Md€ pour financer des travaux sur les infrastructures d’eau potable, d’assainissement des eaux usées et les ouvrages de gestion des eaux pluviales, sera désormais étendu à la Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (Gemapi), sur des durées pouvant aller jusqu’à 60 ans

Des projets qui avancent :

  • Signature d’une convention de partenariat avec le Cerema, centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, pour développer des outils d’intervention communs pour soutenir les projets de tous les territoires.
  • Signature du premier contrat national d’Intracting avec la Ville d’Ajaccio pour la rénovation énergétique de 30 bâtiments publics, dont 15 écoles et crèches
  • Signature d’un prêt de 75 M€ avec le syndicat départemental Périgord Numérique pour le déploiement du Très Haut Débit en Dordogne
  • Signature d’un partenariat avec Enedis pour le développement de la mobilité électrique dans les territoires.

Vous n'avez pas pu assister aux masterclass du Printemps des Territoires ?

La séance de rattrapage, c'est par ici :

accédez aux 10 masterclass thématiques

Haut de page