Social - Aidants, suicide et illettrisme : les prix de l'Unccas distinguent des actions originales

Avec une régularité digne des Goncourt, l'Union nationale des centres communaux et intercommunaux d'action sociale (Unccas) attribue chaque année, à l'occasion de son congrès, ses Prix de l'innovation sociale, désormais reconnus comme la distinction phare du secteur. En témoignent les 133 dossiers de candidature reçus par le jury. Les prix de l'édition 2013 ont été remis le 30 septembre, à Tours, lors du 66e congrès de l'Unccas placé sous l'intitulé "Horizon 2014-2020 : les politiques sociales à l'épreuve".
Les prix 2013 consacrent des thèmes nouveaux, ou du moins inhabituels. Le 1er prix est ainsi allé au CCAS d'Angers (148.000 habitants) pour son "Espace des aidants", un sujet qui monte au même rythme que le vieillissement et la dépendance. Adossé à un établissement pour personnes âgées, l'Espace Robert Robin est à la fois un lieu ressources (expression, information, formation...) et un espace de répit pour les aidants familiaux, qui y trouvent des activités manuelles, culturelles ou physiques, ainsi que des sorties. Pluriel dans son offre, l'Espace Robert Robin l'est aussi dans ses acteurs, puisque y interviennent différents organismes (Clic, Alzheimer 49...).
Autre thème original : le 2e prix a été attribué au CCAS de Châteaubriant (12.000 habitants) pour son "Pacte territorial de prévention du risque suicidaire". La démarche est fondée sur la combinaison d'une série d'actions de sensibilisation, d'information et de formation sur la lutte contre l'isolement et la prévention du suicide. Le programme s'adresse à des publics très divers : professionnels sanitaires et médicosociaux, grand public, seniors, scolaires...
Le CCAS de La Voulte-sur-Rhône (5.000 habitants) s'est vu décerner le 3e prix pour son "Ordonnance visuelle pour faciliter l'accès à la prévention et aux soins". L'initiative s'adresse aux personnes en situation d'illettrisme ou d'analphabétisme, avec pour objectif de les aider à gérer, de façon autonome et sécurisée, les ordonnances remises par le corps médical. Monté avec le concours des professionnels de santé et paramédicaux (dont les pharmaciens) et ceux de l'action sociale, le dispositif repose sur un système original de traduction visuelle de l'ordonnance, à base de gommettes et d'un tableau. Une action originale et efficace, mais très peu coûteuse, avec un budget évalué à mille euros.
Enfin, le jury a décerné un prix spécial, dédié cette année à l'intercommunalité sociale. Le prix, remis par Brigitte Berthelot, membre du jury en sa qualité de responsable de Mairie-conseils, est allé au centre intercommunal d'action sociale (Cias) du pays de Vendôme (27.000 habitants) pour ses "Astuces pour mieux adapter son comportement au handicap de la personne". Une action consistant à sensibiliser au handicap visuel les agents en contact avec le public, à partir d'une mise en situation obtenue grâce à des lunettes reproduisant les effets de différentes maladies (glaucome, rétinite pigmentaire, amblyopie, cécité...).  

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle