Côtes-d'Armor

Aller au-devant des personnes seules et notamment des plus âgées

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

L'Espace rencontre itinérant est l'une des actions mises en place par la communauté de communes Lanvollon Plouha (Côtes-d’Armor) pour répondre aux questions liées au vieillissement de la population. En utilisant le prétexte d'un atelier créatif et en misant sur l'implication des acteurs sociaux présents, la communauté espère que cette initiative en déclenche d'autres...

Si l'été les activités laissent souvent la place aux loisirs des estivants, "l'Espace rencontre itinérant" de la communauté de communes de Lanvollon Plouha n'a, lui, pas pris de vacances. En juillet et en août, deux rendez-vous ont été proposés aux personnes âgées, handicapées et aux personnes isolées pour se retrouver le temps d'une après-midi autour d'un café et d'un atelier créatif. "L'atelier est un alibi. Chacun peut venir simplement pour partager un temps avec d'autres, même juste un quart d'heure", précise Anne-Marie Glémarec, chargée de mission développement social à la communauté de communes.
Ici, près de 30% de la population est âgée (moyenne nationale d'environ 22 %), tandis que les perspectives démographiques annoncent près de 40% de plus de soixante ans en 2030. Dès le début de ce mandat, les élus ont donc choisit d'engager une réflexion de fonds pour accompagner le vieillissement du territoire, sous forme de recherche-action, en lien avec les acteurs concernés. Cet Espace rencontre est l'une des actions qui en découle.

A la recherche d’une relation humaine

L'espace a été voulu itinérant "pour aller au devant des personnes dans les quinze communes", de la plus petite (143 habitants) à la plus grande (5.000 habitants).
La publicité reste limitée à une affiche dans la mairie d'accueil, son CCAS, les comités d'entraide (deux associations de services à domicile), les familles d'accueil et les établissements d'hébergement de personnes âgées proches. L'invitation se fait par ces mêmes intermédiaires. "Nous leur demandons d'en parler aux personnes qu'elles savent seules, recluses, n'ayant pas de visites", précise Anne-Marie Glémarec. Les personnes âgées, handicapées, seules et isolées sont prioritaires, c'est pourquoi les clubs de 3è âge n'ont pas été associés au projet. "Notre but n'est pas de remplir une salle des fêtes mais bien la recherche d'une relation humaine", justifie encore Anne-Marie Glémarec. Avec un effectif limité à vingt personnes.
L'animation de ces rencontres est assurée par la présidente (elle-même handicapée) de l'association "Aide, orientation tous handicaps du pays de Guingamp", avec laquelle l'EPCI a passé convention (remboursement des frais). Sachant que tout le matériel nécessaire aux activités est, lui, acheté par l'EPCI.
L'accueil débute avant 15 h et la rencontre se clôt à 17 h... mais "on déborde souvent, car il est toujours délicat de se séparer", glisse Anne-Marie Glémarec. De même, les refus sont légions, mais "logiques" pour des personnes d'ordinaire isolées. Certains expriment leur souhait de voir du monde mais il est encore difficile de franchir le pas. "Cela prend du temps ", commente Anne-Marie Glémarec.

L’objectif est que cette initiative soit reprise par d’autres partenaires

L'initiative est récente (première rencontre organisée en avril 2009), et n'a pas vocation à perdurer. La communauté de communes veut rester dans son rôle de "laboratoire" : impulser des projets, en espérant qu'ils soient repris et développés. Dans ce cas précis, le vœu est que les établissements d'hébergements et les comités d'entraide reprennent cette expérimentation dans le cadre de projets d'animation et d'établissements pour continuer à tisser des liens entre chacun.
"Ces rencontres ne sont pas une fin en soi", reprend Anne-Marie Glémarec : "Il y a des animations à imaginer, peut-être au domicile des gens. Cette première expérience permet de montrer que l'on peut sortir de chez soi, rencontrer d'autres personnes et notamment les services d'aide à domicile ou du personnel des établissements d'hébergement pour casser aussi certaines appréhensions". Dans cette logique "d'observation mutuelle", elle invite à chaque rencontre l'un de ses collègues, des sports, de la culture, etc. "car on a tous à se préparer à un changement de pratique professionnelle. Mes collègues mesurent alors leur relation avec le public âgé".

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Communauté de communes de Lanvollon Plouha

Moulin de Blanchardeau- BP 36
22290 Lanvollon
02 96 70 17 04
Nombre d'habitants : 16000
Nombre de communes : 15
Nom de la commune la plus peuplée : Plouha (4500 hab.)

Anne-Marie Glémarec

Chargée de mission développement social
dev-social@cc-lanvollon-plouha.fr
Haut de page