Localtis

Appel à projets "Vélo et territoires" : les premiers lauréats dévoilés

Publié le
par
Anne Lenormand / Localtis
dans

Transport mobilité durable

France

À l'occasion de la première étape de la tournée nationale France Mobilités, le Premier ministre a annoncé ce 12 avril les premiers résultats de l'appel à projets "Vélo et territoires" qui avait été lancé en septembre dernier dans le cadre du plan vélo et mobilités actives du gouvernement. 102 candidats ont été retenus à ce stade et une deuxième vague de lauréats sera connue courant mai. Les organisateurs se félicitent de la "mobilisation exceptionnelle" des territoires.

En déplacement à Grans (Bouches-du-Rhône) pour la première étape de la tournée nationale France Mobilités, qui promeut les solutions innovantes de mobilité dans les territoires, en particulier ruraux et périurbains, le Premier ministre, Édouard Philippe, a dévoilé ce 12 avril les 102 premiers lauréats de l'appel à projets "Vélo et territoires" qui avait été lancé en septembre dernier dans le cadre du plan Vélo et mobilités actives du gouvernement. "Il s'agit de territoires ruraux, péri-urbains et urbains peu denses, représentant toutes les régions métropolitaines mais également les outre-mer", ont indiqué le ministère de la Transition écologique et l'Ademe, dans un communiqué commun. C'est l'Occitanie qui compte le plus grand nombre de lauréats (16), devant la Nouvelle Aquitaine (13) et Rhône-Alpes (12).
Les projets retenus dans ce premier relevé comportent pour près de 90% d'entre eux des études de planification des aménagements cyclables (itinéraires, stationnement…). 56% proposent par ailleurs l'expérimentation de services vélo (location, partage, réparation et entretien, apprentissage du vélo à l'école…). 62% des lauréats prévoient aussi la mise en place d'une animation territoriale dédiée via le recrutement de chargés de mission et la création d'une campagne de communication grand public.

Près de 350 candidatures

Le ministère et l'Ademe, co-organisateurs de l'appel à projets, se félicitent d'ores et déjà de la "mobilisation exceptionnelle" qu'il a suscitée, d'autant qu'il ne s'adressait qu'aux territoires de moins de 250.000 habitants où la pratique du vélo au quotidien n'est pas aussi répandue que dans les territoires urbains. Communes, EPCI mais aussi départements, parcs naturels régionaux, syndicats et pôles d'équilibre territorial et rural… : au total, l'Ademe annonce avoir reçu 343 candidatures sur les deux relevés – "un record en la matière", souligne-t-elle – pour un coût total des projets de 82 millions d'euros. Le second relevé a suscité 176 candidatures et ses résultats seront annoncés courant mai. À noter aussi, la forte participation des collectivités d'outre-mer puisque Guadeloupe, Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Réunion ont répondu à l'appel.
Les projets retenus dans les deux relevés seront accompagnés techniquement et financièrement à hauteur de 15 millions d'euros dont 2 millions d'euros par l'Ademe et 13 millions d'euros dans le cadre d'un programme d'accompagnement au titre des certificats d'économies d'énergie (CEE).

Haut de page