Nord

Claire Lelong

Après le succès de l'opération en 2016, Grande-Synthe relance un budget participatif (59)

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

En 2016, la ville de Grande-Synthe, 23.000 habitants dans le Nord, a lancé son premier budget participatif. Une douzaine de projets vont être réalisés, principalement des aménagements d'espaces publics, répartis sur l'ensemble des quartiers. L'intérêt manifesté par les habitants a encouragé la ville à proposer une deuxième édition en 2017, en musclant le dispositif de communication et de vote.

La participation des habitants est un axe fort de la politique municipale de Grande-Synthe depuis plusieurs années : conseil local de la vie associative, conseil municipal des jeunes, fonds de participation des habitants pour soutenir de petits projets... En 2016, le choix est fait d'aller plus loin en consacrant 500.000 €, soit 3% du budget d'investissement global, à un budget participatif (voir encadré sur les principes). "C'est un outil complémentaire à la démocratie de proximité déjà très vivante dans notre ville, souligne le conseiller municipal délégué à la démocratie participative, Benoît Cuvillier. Nous partons de l'idée que les habitants sont les experts de leur territoire et qu'ils sauront l'aménager au mieux pour la vie quotidienne."

Un dossier simple et accessible à tous

Pour que chacun puisse se saisir de ce budget participatif, le dossier tient en quelques lignes : il suffit au porteur de projet, collectif ou individuel, de renseigner un titre, un descriptif de quelques lignes, une localisation et un grand domaine thématique. Le dossier peut être transmis par mail ou déposé en mairie. "Il est volontairement très simple pour être le plus accessible possible, et je peux aussi le rédiger en direct avec les personnes ayant des difficultés d'accès à l'écrit", témoigne la chargée de mission démocratie participative, chargée du dispositif, Christelle Devroe. Chaque porteur de projet est ensuite rencontré individuellement pour affiner son idée.

Pré-instruction, instruction, un pilotage interne efficace

Seuls les projets d'investissement ne générant pas plus de 5% de frais de fonctionnement peuvent être soumis au vote des habitants. Pour cela, les services techniques de la Ville sont sollicités dès le dépôt d'un dossier pour réaliser son chiffrage, à un stade de pré-instruction. Plus largement, tous les services sont associés dès le départ : "les projets sont présentés en réunion des directeurs adjoints et discutés ; ce pilotage inter-services facilite vraiment le travail" poursuit la chargée de mission. Si certains projets ne passent pas la pré-instruction, ils sont quand même accompagnés, à l'image d'un projet de fresque qui relevait d'un budget de fonctionnement, réorienté vers les financements Politique de la ville.

Communication large qui s'appuie sur les maisons de quartier

Une fois la pré-instruction validée, place à la communication des projets. "La mise en place très rapide du dispositif la première année a limité l'ampleur de la communication", souligne la chargée de mission. Pour la seconde édition, la ville s'appuie sur les maisons de quartier, cinq lieux au total qui maillent toute la commune. Des pauses café ont été proposées pour présenter le dispositif, une manifestation de rue organisée lors du marché hebdomadaire. "On s'appuie aussi sur les porteurs de projet de l'année précédente, véritables ambassadeurs du dispositif." Une réunion publique permet ensuite de présenter l'ensemble des projets, avec des supports de communication identiques (fiches projets) pour ne pas avantager l'un plus que l'autre. A cette occasion, il peut y avoir regroupement de projets similaires.

Une semaine de vote, partout dans la ville

Après instruction complète (conformité réglementaire, faisabilité technique et financière), le vote ouvert à tous les habitants de plus de 16 ans se tient. Alors que le vote n'avait duré que 2 jours en 2016 et mobilisé quelque 300 participants, il se tient sur une semaine complète en 2017, avec une amplitude horaire de 8h30 à 18h et dans 6 lieux sur la commune et de 8h30 à 20h dans un autre. Les bulletins de vote ont été conçus avec les habitants. Chacun peut classer par ordre de préférence les 5 projets qu'il souhaite voir se concrétiser. Au total, il se sera passé 7 mois, de la mi-mars à la mi-octobre entre le début du dépôt des projets et le vote. Les projets retenus sont ensuite inscrits au budget de l'année suivante, pour être concrétisés dans l'année. "C'est un temps qui peut paraître long, mais qui forme aussi le citoyen à la décision publique", souligne l'élu.

Des projets, sources d'animation dans les quartiers

L'édition 2016 a retenu tous les projets présentés et conformes aux critères, pour un montant total de 326.000 €. Le projet lauréat est un espace de bien-être à la piscine (sauna, hammam, spa…). Plusieurs projets d'espaces publics vont également voir le jour avec l'aménagement d'un parc public, la création d'espaces sportifs, d'aires de jeux, d'un jardin dans une halte-garderie, de coins pique-nique... Plusieurs porteurs de projets prévoient déjà des temps festifs d'inauguration et des animations autour des nouveaux équipements. Le budget participatif a aussi développé les liens inter-quartiers.

Critères du budget participatif de Grande-Synthe
Les projets déposés doivent être de la compétence de la ville, d'intérêt général, situés sur un terrain public, d'un coût inférieur à 300.000 €, avec 5% maximum d'impact en fonctionnement, réalisables dans l'année suivant le vote et déposés par un habitant de 16 ans et plus. Règlement détaillé en pièce jointe.
 

Contact(s)

Commune de Grande-Synthe

Place François Mitterrand, BP-149
59792 Grande-Synthe Cedex
03 28 62 77 00
Nombre d'habitants : 23000

Benoît Cuvillier Benoît Cuvillier

Conseiller municipal délégué à la démocratie participative et à la citoyenneté
Haut de page