Association des maires de France : changement de président en vue

Après sept années passées à la présidence de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin a décidé de passer la main.

François Baroin ne briguera pas un nouveau mandat à la tête de la première association d'élus locaux, a annoncé l'AMF dans un communiqué, le 25 août. L'ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy conservera son mandat de maire de Troyes et la présidence de l’Association des maires de l’Aube.
L'édile qui a notamment défendu la place de la commune et des maires face à la baisse des dotations de l'Etat, à la réforme territoriale et à la suppression de la taxe d'habitation ou à la crise sanitaire liée au Covid-19, entend "favoriser le passage de témoin à un élu d’une nouvelle génération afin que l’AMF conserve la même énergie et la même détermination à défendre la cause des communes". 
David Lisnard, actuel vice-président de l'AMF, est appelé à reprendre le flambeau. "Sur proposition de François Baroin", le maire LR de Cannes est en effet candidat à la présidence de l'AMF.
"Pour préserver le principe de stricte parité politique qui prévaut dans le fonctionnement de l’AMF et qui permet la représentation de l’ensemble des sensibilités politiques", David Lisnard formera un ticket avec André Laignel. Le maire PS d'Issoundun est candidat à la 1e vice-présidence déléguée de l'AMF, fonction qu'il occupe déjà aujourd'hui.
Mais le duo aura à affronter l'actuel secrétaire général de l'AMF, Philippe Laurent. Au lendemain de l'annonce par François Baroin de son intention de ne pas solliciter un nouveau mandat de président de l'AMF, le maire UDI de Sceaux a en effet déclaré sa candidature. Celle-ci "s’inscrit dans le respect des pluralismes et dans la recherche permanente de l’unité qui a toujours prévalu au sein de l’AMF", précise l'élu, qui est aussi entre autres président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT).
La commune "permet à la fois la proximité, la responsabilité, l’efficacité et la réactivité tant dans la gestion de la vie quotidienne que face aux événements inattendus", plaide-t-il. Une idée qu'il développe dans un nouveau livre ("Maires de toutes les batailles. En finir avec l’hypocrisie décentralisatrice"), qui sortira le 2 septembre aux éditions de l'Aube.
Le renouvellement des instances de l’AMF aura lieu à l’occasion du 103e congrès des maires, qui se tiendra à Paris du 16 au 18 novembre prochains.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle