Association porteuse d’épicerie solidaire, Épi’Cerise élargit la gamme de ses activités (70)

Publié le
par
Sophie Daguin
dans

Social

Economie sociale et innovation

Haute-Saône

Après avoir créé en 2013 une première épicerie solidaire à Vesoul, au même moment que la banque alimentaire locale, l’association Épi’Cerise se déploie progressivement dans ce département rural de 237.000 habitants. Pour conforter son modèle économique, elle élargit la gamme de ses activités : salon, marché de producteurs... 

"Des travailleurs sociaux nous sollicitent régulièrement à l’échelle du département pour venir en aide à des familles en difficulté", souligne la coordinatrice d’Épi’Cerise, association porteuse de l’épicerie solidaire. Après avoir élargi en 2016 son périmètre d’action à 73 petites communes autour de Vesoul (14.597 habitants), l’association a ouvert mi-2019 une antenne à Luxeuil (6.821 habitants).

Soutien des collectivités locales et déploiement en zone rurale avec points-relais 

Outre l’aide au fonctionnement (voir encadré), le déploiement territorial d’Épi’Cerise est soutenu financièrement par le département de la Haute-Saône et la région Bourgogne-Franche-Comté, et souvent de façon opérationnelle par les communes. Épi’Cerise fait ainsi des livraisons en point-relais dans des salles mises à disposition par les communes rurales. À Luxeuil, la création de l’antenne a bénéficié du soutien de la mairie (mise en relation, recherche de locaux) et d’aides à l’investissement de la part du département (8.000 euros) et de la région (12.000 euros). À Vesoul et ses environs, les habitants à mobilité réduite (y compris temporairement) peuvent être livrés à domicile. La ville ne participe pas à ce service. Elle délivre des bons d’achat alimentaire qui peuvent être consommés à Épi’Cerise.

546 familles bénéficiaires en 2018 et des salariés en insertion 

L’épicerie propose aux bénéficiaires produits frais, épicerie, produits d’hygiène et d’entretien à 20% de la valeur des produits. 90% des produits viennent de la banque alimentaire de Vesoul qui bénéficie des invendus de magasins. De nombreux partenaires orientent les familles vers Épi’Cerise qui bénéfice d’une bonne notoriété (voir encadré). En 2018, 546 familles, soit 1.412 personnes, ont pu s’approvisionner à l’épicerie solidaire. L’accès à Épi’Cerise se fait sur commission d’admission, valable pour une durée de 3 à 6 mois. 20% des clients sont des personnes salariées en situation précaire (à temps partiel, en contrat d’insertion...) ou en difficulté ponctuelle. Dotée du statut de chantier d’insertion, l’association fonctionne avec un peu moins de 4 emplois équivalents temps plein (3,57) dédiées à l’encadrement technique, l’accompagnement social, la coordination et la gestion administrative ainsi que 8 emplois en insertion. "Les salariés en parcours d’insertion travaillent en moyenne 10 mois à Épi’Cerise avant de retrouver un emploi ailleurs", témoigne la coordinatrice d’Épi’Cerise.

De nouvelles activités pour renforcer le modèle économique

"Alors que dans un chantier d’insertion le chiffre d’affaires peut représenter jusqu’à 30% du budget, nous n’en sommes qu’à 15%, explique la coordinatrice, car nos tarifs de vente sont très bas. Nous travaillons à la diversification des fournisseurs, afin de proposer des produits de meilleure qualité et compléter la gamme." Grâce à un partenariat avec un supermarché local, Épi’Cerise propose cinq produits non fournis par la banque alimentaire.
Et surtout, l’association innove en expérimentant de nouvelles activités. Ainsi l’organisation d’un salon "Vins et saveurs" en 2019 a généré 656 entrées payantes, qui ont amélioré le résultat annuel et fait connaître le projet auprès du grand public. En octobre 2019, Épi’Cerise lance un marché de quartier à Vesoul avec des producteurs locaux, cette fois-ci sans critères d’accès, puisque les tarifs sont classiques. L’objectif est de contribuer au chiffre d’affaires de l’association tout en créant du lien social. La région Bourgogne-Franche-Comté a soutenu l’ingénierie de création du marché de producteurs locaux à hauteur de 10.700 euros. 

27 partenaires orientent vers Épi’Cerise

Les bénéficiaires sont orientés par 27 partenaires : Udaf, Carsat, missions locales, centres médicosociaux, CCAS et même entreprises. Ainsi, Peugeot, l’un des premiers employeurs du territoire, est aussi l’un des premiers prescripteurs via son service social. La situation de la personne est étudiée par les prescripteurs ou directement par Épi’Cerise lors d’une permanence mensuelle. Depuis 2015, Épi’Cerise accueille aussi les personnes qui bénéficient de bons alimentaires délivrés par certaines communes ou le département. 

Aides au fonctionnement en 2018

L’association Épi’Cerise a bénéficié d’aides pour son fonctionnement apportées par le département de Haute-Saône (1.000 euros au titre de l’aide aux associations et 11.000 euros pour les postes en insertion de l’antenne de Vesoul), ainsi que par le Fonds européen (20.000 euros par an). Parmi les charges, outre les salaires des postes ETP, la banque alimentaire facture une participation de solidarité de 0,12€ par kg de produit livré.

Conseil départemental de Haute-Saône

Nombre d'habitants :

237000
Hôtel du département- 23, rue de la Préfecture-B.P. 20349
70006 Vesoul Cedex
contact@haute-saone.fr

Nadine Bathelot

Conseillère Solidarité, action sociale et santé

Association Épi’Cerise

6 Rue Didon
70000 Vesoul
epicerise.coordination@gmail.com

Églantine Pelcy

Coordinatrice
Haut de page