Culture / Tourisme - Atlas culturel de la grande couronne : non, tout ne se passe pas à Paris !

Valérie Pécresse a présenté, le 28 juin, un "atlas culturel de la grande couronne", dénomination qui recouvre la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise. Pour la présidente de la région Île-de-France, "il s'agit d'un outil précieux pour préciser nos stratégies culturelles et touristiques en grande couronne, complété d'une carte interactive en ligne qui permet de connaître avec précision les sites et les équipements culturels, ainsi que leurs caractéristiques".

Une fiche détaillée sur chacun des 52 EPCI de la grande couronne

L'atlas culturel de la grande couronne s'ouvre par "L'Île-de-France culturelle en sept cartes", traitant successivement du patrimoine, des musées, du tourisme, de la lecture, de la pratique artistique amateur, du spectacle et du cinéma. Ces cartes, qui présentent l'ensemble de l'offre sur la région (petite et grande couronne) dans ces différents domaines, témoignent cependant d'une forte concentration sur Paris et la petite couronne, même s'il existe aussi des points forts patrimoniaux et touristiques en grande couronne (châteaux de Versailles et de Fontainebleau, cité médiévale de Provins...).
Passé ce survol d'ensemble, l'atlas se présente sous la forme d'une succession de "fiches intercommunales" présentant, en plusieurs pages, chacun des 52 EPCI de la grande couronne. Chaque fiche répond à la même organisation : une carte d'identité de l'EPCI (avec curieusement l'indication systématique du temps de parcours jusqu'à la place Saint-Michel à Paris...), une carte de l'offre culturelle sur le territoire concerné, une "rosace" (présentation en radar) des composantes de l'offre culturelle, touristique et patrimoniale de l'EPCI (qui met en évidence les points forts et les points faibles), un graphique sur le niveau de l'offre culturelle par habitant, une carte des équipements à caractère culturel...
La dernière page de chaque fiche est consacrée à une présentation des potentialités et des perspectives du territoire considéré en matière culturelle et artistique, ouvrant ainsi l'atlas sur d'éventuelles développements à venir.

Un outil "à l'usage des élus et des acteurs de la culture et du tourisme"

L'ouvrage est une réalisation de l'IAU (Institut d'aménagement et d'urbanisme) d'Île-de-France, avec le concours de la direction régionale des affaires culturelles (Drac) et du service patrimoine et inventaire de la région. Il se présente sous la forme d'un volumineux ouvrage de 250 pages, qui peut être acquis auprès de l'IAU au prix de 40 euros. L'atlas est également disponible en ligne.
Son ambition est de "faire état de l'offre culturelle, touristique et patrimoniale à l'échelle intercommunale, à un moment précis" (en l'occurrence en janvier 2018). Il s'intéresse aux 52 EPCI que compte la grande couronne, sur un total de 64 pour toute l'Ile-de-France (contre encore 82 en 2016).
L'atlas n'est pas seulement un instantané de l'offre à un instant donné. En effet, "il s'agit non seulement d'établir un état des lieux, de proposer des enjeux, mais aussi de révéler des potentiels, que ce soit en termes d'aménagement ou de diversification de l'offre". A ce titre, l'atlas se veut "un outil à l'usage des élus et des acteurs de la culture et du tourisme".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle