À Autun, les élèves découvrent le muséum d’histoire naturelle à distance et de manière interactive (71)

Publié le
par
Gérard Ramirez del Villar
dans

Infrastructures numériques, données

Saône-et-Loire

Visiter les salles d’un musée sans avoir à se déplacer tout en bénéficiant de l’expertise d’un conférencier, c’est ce que permet le robot de téléprésence installé depuis 2015 au muséum d’histoire naturelle Jacques de La Comble à Autun (13.400 habitants)

L’idée de recourir à un robot est née du projet pédagogique du collège Jean-Rostand de La Machine (Nièvre), situé à une heure de route d’Autun. Les enseignants souhaitaient proposer des activités culturelles aux élèves sans trop empiéter sur les heures de cours ni peser sur le budget transports de l’établissement. "Ils se sont intéressés aux dispositifs de visite à distance et, c’est après avoir pris contact avec le musée d’Autun et s’être promenés dans les salles avec des caméras qu’a germé l’idée d’un robot de téléprésence", raconte Anne Pasquet, chargée de mission "Cœur de ville" d’Autun, qui a coordonné le projet. Le financement est multipartenarial et s’inscrit dans le cadre du dispositif régional Galerie numérique (voir encadrés en fin de texte)

Une caméra mobile et télécommandée

Ce robot, c’est un peu plus qu’une caméra qu’on déplacerait sur un support roulant : il est équipé de deux caméras - l’une à l’avant pour la visite et l’autre à l’arrière pour le conférencier -  et peut être pris en main à distance. Via une application dédiée, le professeur peut, depuis la salle de classe, déplacer le robot et zoomer sur chacun des objets exposés.

Dialogue à distance avec un guide-conférencier  

Le public suit la visite via un ordinateur ou un vidéoprojecteur installé dans la salle de classe. De plus, ces images sont assorties des explications d’un guide-conférencier du musée : filmé par le robot, celui-ci peut à tout moment interagir avec son public. (démonstration vidéo)

Formation des conférenciers

Le dispositif nécessite un certain apprentissage pour assurer la fluidité de l’expérience de la visite. Des formations ont été organisées pour les conférenciers afin qu’ils s’approprient cette nouvelle facette de leur fonction et dialoguent par caméra et écrans interposés.

Des publics qui ne fréquentent pas le musée

"Un peu moins de trois ans après la mise en service, nous considérons que le bilan de cette expérimentation est bon", estime la chargée de mission. Si le robot ne fonctionne pas au quotidien, il permet de toucher des publics qui ne fréquentaient pas le musée auparavant et devient accessible à de nouveaux visiteurs, par exemple en bénéficiant à des personnes empêchées telles que des enfants hospitalisés ou des convalescents en centre de réadaptation fonctionnelle.

Echanges avec le Cambodge et projet pour la Nuit des musées

Le robot a été sollicité dans le cadre d’un échange avec un collège de Phnom-Penh (Cambodge) : les élèves s’y sont connectés, et ont pu découvrir la collection unique de nodules fossilifères et dialoguer par la suite avec leurs homologues d’Autun. L’utilisation du robot est également envisagée pour la Nuit des musées.

L’usage prime sur la technologie

"Si les robots dernier cri sont plus sophistiqués que celui qui a été choisi pour le musée d’Autun, celui-ci il remplit parfaitement sa mission.  C’est l’adéquation à l’usage qui prime, et non la recherche de la performance à tout prix, souligne la chargée de mission. En revanche, il ne faut pas s’imaginer que la technologie, à elle seule, va démultiplier la fréquentation, car le dialogue avec le conférencier, à distance ou pas, conserve toute son importance."

Budget total d’environ 50.000 euros HT

Le budget, cofinancé par l’ancienne région Bourgogne (40 %), l’État dans la cadre de l’appel à projets "Services numériques culturels innovants" 40 %) et la ville d’Autun (20 %) est d’environ 50.000 euros HT, dont la moitié au titre de l’achat du robot de téléprésence mobile BEAM du français Awabot Solutions.
Le reste du budget comprend l’installation ex-nihilo d’un réseau wifi au sein du musée, la réalisation d’un site internet dédié pour l’échange d’images complémentaire aux sessions de connexions "en live".

La galerie numérique

L’ensemble des initiatives numériques liées au patrimoine - dont le robot de téléprésence d’Autun - font l’objet d’une valorisation via le site la galerie numérique qui fédère une dizaine de structures parmi lesquelles le parc naturel régional du Morvan, le musée de Bibracte, l’abbaye de Cluny et d’autres musées de la région… Ce site permet de découvrir les initiatives numériques locales et les témoignages des acteurs culturels ayant participé ces projets.

Commune d’Autun

Nombre d'habitants :

13400
Place du Champ de Mars, BP 133
71403 Autun Cedex
autun@autun.com

Vincent Chauvet

Maire

Anne Pasquet

Chargée de mission Patrimoine/Numérique/Cœur de Ville
Haut de page