Logement social / Europe - Bailleurs sociaux et associations de locataires s'engagent en faveur d'un "habitat responsable" en Europe

Une dizaine d'associations représentatives de locataires et de bailleurs sociaux européens ont signé une "déclaration européenne pour un habitat responsable" les engageant en faveur d'une conception commune des principes RSE (responsabilité sociétale des entreprises). Thèmes abordés : économie "responsable et durable", "équilibre social des territoires", protection de l'environnement, "bonne" gouvernance et gestion "responsable" des ressources humaines...

"Plus que jamais, les défis complexes d'aujourd'hui nécessitent que les organismes et leurs parties prenantes coopèrent étroitement pour promouvoir et développer un habitat responsable". C'est par ce préambule que les signataires de la déclaration européenne pour un habitat responsable se sont engagé, le 6 octobre, en faveur d'une conception commune des principes RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) à appliquer au secteur du logement, à l'initiative de l'association internationale des locataires, Housing Europe et l'association française Delphis, dans le cadre de la journée internationale des locataires.
Une dizaine d'associations représentatives de locataires et de bailleurs sociaux européens (1) ont signé la déclaration, fruit des travaux menés par l'association internationale des locataires, la fédération européenne du logement social et l'association française d'organismes HLM Delphis depuis mai 2013.

"Les principes de la RSE doivent être inscrits dans l'ADN des organismes"


Ainsi, l'approche RSE adoptée par les acteurs européens se doit de contribuer à une économie "responsable et durable", notamment "par un investissement pérenne dans l'habitat et les territoires" et "des coûts de logement modérés pour les habitants", à "l'équilibre social des territoires", "en particulier par la qualité et l'accessibilité économique des logements" et "la nécessité de promouvoir la mixité sociale", ainsi qu'à la protection de l'environnement et des ressources naturelles, "en particulier par des mesures d'efficacité énergétique, des infrastructures écologiques et des espaces verts". Il s'agit également de mettre en œuvre "une bonne gouvernance et des relations équilibrées" entre les parties prenantes et "une gestion responsable" des ressources humaines.
"Les principes de la RSE doivent être inscrits dans l'ADN des organismes de logement responsable ; il s'agit de ce qu'ils font et de comment ils le font. Nous soutenons la diffusion de la RSE dans le secteur du logement social et abordable dans nos activités et périmètres d'action", poursuivent les signataires, avant d'appeler les Etats membres de l'Union Européenne à "prendre des engagements financiers de long terme pour un habitat accessible et abordable".

Un code de bonne conduite


En corollaire de ce texte, l'association internationale des locataires, la fédération européenne du logement social et Delphis ont également présenté un code de bonne conduite, à l'attention des "organismes de logement responsable" européens, listant les actions RSE à mettre en œuvre pour promouvoir une économie "responsable et durable", un "équilibre social des territoires", la "durabilité environnementale", une "bonne gouvernance" et une "gestion responsable des ressources humaines".
"S'efforcer, en coopération avec les locataires, à ce que les mesures d'économie d'énergie améliorent l'accessibilité financière globale du logement, coûts d'énergie inclus, et le confort des habitations", "coopérer avec les autorités locales et les autres parties prenantes pour garantir un accès équitable au logement et aux services associés, et permettre une attribution des logements qui contribue à la mixité sociale", "réduire l'empreinte environnementale de notre parc", "renforcer la participation institutionnelle et organisée des locataires" et "assurer un environnement de travail sûr et le bien-être au travail" figurent notamment au rang de ces actions RSE.

(*) Housing Europe (fédération européenne du logement social, public et coopératif), la Ville de Vienne, la Coface, Delphis, les associations de locataires française (CNL), allemande (DMB), danoise (LLO) et néerlandaise (Woonbond), l'association internationale des locataires, la Royal institution of chartered surveyors (organisme professionnel anglais dont la mission est de réglementer et de promouvoir la profession immobilière) et l'ONG internationale Solidar.

AEF Habitat et Urbanisme


Les lauréats des premiers Trophées européens pour un habitat responsable

Les premiers Trophées européens pour un habitat responsable ont été décernés le 6 octobre à cinq organismes de logement social européen, dont deux bailleurs sociaux français :
- la Société dauphinoise pour l'habitat (France), dans la catégorie "Durabilité environnementale", pour un projet de rénovation thermique mené en collaboration avec les locataires ;
- Habitat 62/59 Picardie (France), dans la catégorie "Gestion responsable des ressources humaines", pour un projet innovant de co-réalisation d'une vidéo de prévention des risques professionnels à destination des gardiens d'immeubles.
- RCT Homes (Pays de Galles), dans la catégorie "Economie responsable et durable", pour sa politique d'achats socialement responsables ;
- Eigen Haard (Pays-Bas), dans la catégorie "Equilibre social des territoires", pour un programme de partenariats avec le tissu associatif local ;
- DAB (Danemark), dans la catégorie "Bonne gouvernance et relations équilibrées aux parties prenantes", pour sa politique d'association des locataires à la gouvernance.

AEF
 

 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle