Deux-Sèvres

Bocapole, un équipement économique, de culture et de loisirs pour le Bocage bressuirais

Tourisme, culture, loisirs

Le pays du Bocage bressuirais, dans les Deux-Sèvres, a inauguré en mars 2006 un pôle événementiel destiné à dynamiser le territoire. Le succès est complet, mais la conception et la mise en œuvre du projet n’ont pas été faciles.

Au milieu des années 1990, les élus du pays du Bocage bressuirais ont réfléchi à la façon dont le territoire pourrait se doter d’un outil d’animation événementiel capable d’accueillir des manifestations commerciales ou des spectacles populaires et de cultiver un sentiment positif d’appartenance à leur territoire. Car le Bocage bressuirais compte 60.000 habitants, autant que la ville de Niort, mais il se trouve à 100 km des métropoles régionales qui l’entourent, entre Poitou-Charentes et Pays-de-la-Loire, comme Niort, Nantes, Angers ou Poitiers. Et les tournées de vedettes du rock ou de la chanson ne passaient jamais par Bressuire parce qu’aucune salle ne pouvait les accueillir et non pas faute de de spectateurs. Les élus considéraient qu’en la matière, la population du Bocage bressuirais, bien que dispersée, avait les mêmes droits qu’une agglomération de 60.000 habitants.
Une deux fois deux voies allait traverser le pays, les élus avaient l'expérience de la création d'une une école de musique intercommunale et, pour les entreprises du bocage, avaient investi dans un aérodrome. Il fallait poursuivre cet effort d’investissement dans des infrastructures attractives.
Cette réflexion sur un outil de développement s’est poursuivie jusqu’en 1999 pour aboutir au projet de Bocapole.

Une halle d’exposition, deux salles de spectacle et une “rue” commerciale

Les travaux ont débuté en 2002 et l’équipement a été inauguré en mars 2006. Il s’agit d’un complexe économique et culturel composé de trois parties principales : une halle d’exposition pour les salons commerciaux, une salle de spectacle de 1.300 places assises, 2.500 places debout et d’une autre salle de 390 sièges. Au centre, une “rue” de 1.800 m2 où l’on trouve les lieux de restauration, les vestiaires, des toilettes, et à l’étage les bureaux de la direction de l’établissement.
Armelle Guinebertière - conseillère municipale, vice-présidente du conseil général et député européen, fondatrice et première présidente du pays du Bocage bressuirais, aime raconter la naissance du projet : “Toutes les communes du pays s’étaient trouvées d’accord pour investir dans l’aérodrome ou dans l’école de musique. Mais la ville principale, Bressuire avait envie d’accueillir sur son sol un équipement important pouvant profiter au pays alentour. La foire commerciale qui avait lieu chaque année, par exemple, occupait toutes les rues du centre-ville. L’événement était de plus en plus difficile à gérer. Nous avons rejeté assez vite les conclusions d’études de cabinets divers, qui ont beaucoup d’imagination, mais qui nous proposaient des solutions touristico-ludiques sans rapport avec les besoins du territoire. C’est ainsi qu’est né le concept de pôle événementiel dont le nom provisoire, Bocapole, lui est finalement resté. Et c’est alors que les difficultés ont commencé. Car il fallait bien entendu que toutes les communes adhèrent au projet. Or, plusieurs d’entre elles avaient déjà des salles de spectacle et voyaient ce projet comme une concurrence. Difficultés financières, aussi, car l’importance du projet nécessitait d’aller chercher des subventions européennes. J’ai dû me battre, à Bruxelles pour les obtenir, mais aussi contre les villes d’Angoulême ou de Niort qui avaient des projets concurrents, il fallait convaincre le préfet de région à Poitiers, qui me disait que ce projet était “une coquille vide”. J’ai fini par emporter les financeurs d’une part, les communes du pays de l’autre, et le projet a pu naître, juste après que j’aie laissé la présidence, en 2001, à Henri Papin, conseiller général du canton de Bressuire.”

Patrick Bruel, Julien Clerc, Jean-Louis Aubert…

L’équipement a coûté 12,5 millions d’euros au total, dont 40% à la charge des communes du pays, après subventions de l’Union européenne (Feder), de la région Poitou-Charentes, du département des Deux-Sèvres, et de l’Etat (FNADT).
Les habitants avaient peur de voir augmenter considérablement leurs impôts locaux à cause d’un projet qui leur semblait énorme. Ils se sont vite aperçus que leurs craintes étaient infondées. D’autre part, l’équipe de six personnes embauchée pour diriger l’équipement en 2006 a conçu une programmation suffisamment en amont pour que l’équipement fonctionne à plein dès l’ouverture. Pour prouver que ce n’était pas une coquille vide, justement, et que Bocapole répondait à de réels besoins locaux. En effet, depuis mars 2006, le Bocapole a accueilli 100 spectacles (Patrick Bruel, Julien Clerc, Jean-Louis Aubert…), une quarantaine de salons, dont un Salon de l’habitat et la Foire exposition annuelle qui voit passer plus de 20.000 personnes en quatre jours, ainsi que 120 congrès professionnels ou associatifs ; au total 520.000 visiteurs. Bocapole est géré par une régie personnalisée, c’est-à-dire un établissement public administratif ayant son autonomie juridique et son propre conseil d’administration, composé à 60% d’élus et à 40% de partenaires socioprofessionnels. Elle est présidée par Jean-Michel Bernier, maire de Bressuire. Le fonctionnement de Bocapole coûte 752.000 euros par an, dont 150.000 de subvention d’équilibre à la charge de la collectivité.
Le succès rencontré par Bocapole a changé l’ambiance culturelle du pays. Sa présence est un argument important dans les politiques d’accueil des jeunes et le recrutement de cadres par les entreprises locales. Autour de l’équipement lui-même est née une zone tertiaire, avec un bowling, un bar, des restaurants, autant de signes positifs pour l’avenir du pays dans l’esprit de la population.

Jean-Luc Varin/Traverse, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

 

Contact(s)

Bocapole

Boulevard de Thouars - BP 90
79302 Bressuire Cedex
05 49 81 78 58
05 49 81 78 48
bocapole@bocapole.fr

Armelle Guinebertière

ancienne présidente du syndicat mixte et fondatrice de Bocapole
a.guinebertiere@orange.fr

Jean-Michel Bernier

Président
bocapole@bocapole.fr

Syndicat mixte du Pays du Bocage Bressuirais

27 Bld du Gal Aubry- BP 178
79304 Bressuire cedex
Nombre d'habitants : 55000
Nombre de communes : 20
Nom de la commune la plus peuplée : Bressuire (19300 hab.)

Henri Papin

Président
Haut de page