Caisse des Dépôts : plus de 10 milliards d'euros investis en moins d'un an pour soutenir la relance

Pas moins de 40% des 26 milliards d'euros d'investissements prévus par le plan de relance 2020-2024 de la Caisse des Dépôts avaient été engagés au 30 juin 2021. Développement économique local, habitat et transition écologique en sont les principaux axes aujourd'hui concrétisés par des projets portés par les territoires.

Il y a un an, quelques jours après la présentation par Jean Castex du plan France Relance, la Caisse des Dépôts dévoilait "son" plan de relance (voir notre article du 7 septembre 2020), conçu comme sa contribution au plan initié par le gouvernement. A la clef, 26 milliards d’euros d’investissements en fonds propres à mobiliser d'ici 2024 autour de quatre grands axes : le développement économique (8,3 milliards), la cohésion territoriale et l'habitat (11,1 milliards), la transition écologique (6,3 milliards), la cohésion sociale (500 millions). Et autour de plans thématiques couvrant 65% des crédits : tourisme, commerce, industrie, très haut débit, habitat, santé et médicosocial. On rappellera qu'à ces investissements s'ajoute par ailleurs un programme de 70 milliards de prêts sur fonds d'épargne (dont 20 milliards ont déjà été signés). Et qu'en septembre dernier également, la Banque des Territoires et Bpifrance lançaient conjointement dans la foulée leur "plan climat", un plan spécifique de 40 milliards d’euros (voir notre article du 9 septembre 2020).

Un an plus tard où en est-on ? Pas moins de 40% des 26 milliards d'euros d'investissements prévus avaient été engagés au 30 juin 2021. Soit 10,4 milliards "injectés dans l'économie française", a fait savoir ce 21 septembre Éric Lombard, le directeur général de la Caisse des Dépôts, lors d'une conférence de presse. 3,2 milliards sur le développement économique, 2,1 milliards sur la transition écologique, 4,9 milliards sur cohésion territoriale et habitat, 200 millions sur cohésion sociale. "Ce sont 10,4 milliards investis pour accélérer la transformation de notre économie, notamment sa décarbonation", a insisté Éric Lombard.

"On doit continuer à construire"

Celui-ci a en outre mis l'accent sur la "capillarité" du plan, dont les crédits viennent en réponse aux besoins et projets des territoires. Tel est ainsi le cas en matière de développement économique local : le tourisme, en venant parfois en soutien à de très petites entreprises, les programmes Action cœur de ville et Petites Villes de demain, le commerce avec le plan de création de 100 foncières pour dynamiser le commerce de centre-ville (dont 50 lancées à ce jour, que ce soit à l'échelle régionale comme en Bretagne, départementale ou locale), les prêts participatifs…

Sur le terrain du logement, il est évidemment surtout question de construction de logements neufs, le directeur général appelant au passage les élus locaux à "maintenir le rythme", certes en prenant en compte "la problématique de l'artificialisation des sols", par exemple en privilégiant le foncier des friches. "On doit continuer à construire 400.000 logements par an, dont 100.000 logements sociaux", a-t-il poursuivi à la veille de la remise au Premier ministre du rapport Rebsamen (chargé d’identifier les freins des collectivités à la construction de logements), évoquant le contexte des "nouvelles mobilités" résidentielles post-covid. En tout cas, il s'agit bien de l'un des "gros morceaux" du plan de relance de la Caisse des Dépôts. Les 4,9 milliards d'euros engagés se traduisent notamment par la souscription à 600 millions d'euros de titres participatifs émis par les bailleurs sociaux (66 OLS, principalement des OPH, ainsi que de petites ESH, les plus grandes disposant d'autres sources de capital) et par 14.000 logements en Vefa en cours de construction (le programme en prévoit 40.000). En marge de tout cela, Éric Lombard a aussi évoqué le fait d'accompagner de "nouvelles façons de se loger" avec la mise en place d'offres telles que le foncier solidaire, le viager solidaire (avec La Poste) ou le logement social inclusif.

Et le logement, c'est aussi la rénovation, Éric Lombard citant entre autres la rénovation des copropriétés dégradées. En sachant que le "plan climat" Banque des Territoires / Bpifrance prévoit par ailleurs 10 milliards d’euros de prêts pour financer la rénovation, principalement thermique, des logements sociaux et que fin juin, plus de 125.000 logements sociaux avaient été rénovés.

Une transition volontariste

Sur le volet transition écologique et énergétique, Éric Lombard tient à se situer dans le sillon volontariste des inquiétudes que suscite le dernier rapport du Giec. Les 2,1 milliards d'euros déjà investis couvrent un large champ : les énergies renouvelables, les mobilités durables (transformation des flottes des collectivités locales, programme de 50.000 bornes de recharge pour véhicules électriques), la rénovation énergétique des bâtiments publics (dont les écoles), le soutien à des projets de biodiversité et de valorisation des déchets…

Quant au "plan climat", dont 22% des objectifs sont atteints avec 8,7 milliards déployés au 30 juin (à peu près à parts égales entre la Banque des Territoires et Bpifrance), il est là encore entre autres question de prêts en faveur de la transition écologique, de développement des énergies renouvelables, de financement de l'innovation, a détaillé Olivier Sichel, directeur général délégué de la Caisse des Dépôts et directeur de la Banque des Territoires.

En matière de tourisme, les investissements de la Caisse des Dépôts portent avant tout sur l'immobilier, y compris de façon indirecte avec la création de foncières, sur le modèle de celle qui a été mise sur pied avec la région en Pays de la Loire. L'idée étant "d'aider à la refonte de l'offre du secteur" et de "contribuer à sa résilience". La dimension numérique est aussi dans la boucle avec, notamment, le développement de la plateforme "Alentours".

L'objectif de la Caisse des Dépôts est désormais de "dépasser" l’objectif initial d’investir 80% des 26 milliards avant la fin 2022. Un objectif raisonnable dans la mesure où les 40% déjà engagés dépassent "nos attentes", a salué Éric Lombard, se félicitant que "les projets" à soutenir soient là en nombre.

 

Téléchargements

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle