Carte collaborative pour mieux répondre aux besoins des touristes (40)

Publié le
par
Olivier Devillers
dans

Infrastructures numériques, données

Tourisme, culture, loisirs

Landes

L'office de tourisme intercommunal du Seignanx s'est doté d'une plateforme cartographique pour enrichir son service d'informations touristiques. Son originalité ? Il repose sur des logiciels libres, l'open data et la contribution des habitants.

Situé dans le département des Landes, à proximité de Biarritz, le territoire intercommunal du Seignanx (8 communes, 26.000 habitants) souffre d'un déficit de notoriété malgré de réels atouts touristiques. Pour les promouvoir, l'office de tourisme intercommunal de Seignanx a décidé en 2017 de se doter d'une plateforme cartographique. "La carte reste un outil incontournable pour visualiser les ressources touristiques d'un territoire et préparer son séjour, explique le directeur de l'office de tourisme, Jérôme Lay. Nous souhaitions aussi reprendre notre liberté par rapport à Google Maps qui change régulièrement ses conditions d'utilisation sans aucun contrôle sur les données publiées." (Voir encadré)

Objectif : une information complète sur le "dernier kilomètre"

Depuis plusieurs années, l'office de tourisme communautaire est un contributeur actif de la base de données touristiques Sirtaqui qui décrit et documente (photos, informations pratiques…) toutes les ressources touristiques régionales. "C'est un outil métier très riche mais qui se cantonne à l'hébergement, la restauration et aux loisirs. Cependant, pour préparer sa visite, un touriste a aussi besoin d'informations sur "le dernier kilomètre" comme les aires de pique-nique, les fontaines, les toilettes publiques, les sentiers de randonnées ou encore les points d'apport volontaires de déchets " précise le directeur de l'office de tourisme. L'Otsi a donc travaillé à repérer ces informations de proximité pour créer sa plateforme cartographique.
Ce projet a véritablement pris corps à l'occasion d'un appel à projets de la région Nouvelle-Aquitaine. Retenu parmi les projets sélectionnés, l’équipe a pu bénéficier de moyens pour enrichir le site web existant, faciliter l'édition de cartes papier et favoriser l'implication des acteurs du territoire dans la mise à jour comme dans leur appropriation des données locales. L’ensemble du projet a représenté un budget de 30.000 euros, financé par la région (50%) avec l'aide du conseil départemental des Landes (5.000 euros) et de la communauté de communes du Seignanx (5.000 euros), ainsi qu’un complément de l’association TIRIAD (1.500 euros).

Des "cartoparties" associant les habitants

Pour collecter un maximum de données de proximité, l'office de tourisme s'est appuyé sur les acteurs du territoire et les habitants dans le cadre d'une démarche participative. C'est ainsi qu'une cinquantaine de personnes – gestionnaire de gîtes, agents municipaux, commerçants, associations… - ont été formés à l'usage d'OpenStreetMap, une base de données géographiques libre, (OSM ; voir encadré). Quatre "cartoparties" ont par ailleurs été organisées pour compléter les informations ayant trait aux sentiers de randonnée pédestre ou itinéraires cyclistes… : lors de ces événements, les participants -retraités, passionnés, randonneurs, jeunes adolescents…- sont invités, carte ou smartphone en main, à aller observer le terrain pour relever les informations manquantes dans la base d’OSM.

Chaque point d'intérêt a une adresse internet unique

Après plusieurs mois de travail, le site a été mis en ligne à l’été 2018. À chaque point d'intérêt sur la carte est associée une fiche descriptive détaillant le lieu à visiter, l’accès, les coordonnées des services publics, les parcours pédestres… (voir encadré). Les randonneurs peuvent ainsi télécharger un parcours sous forme de description PDF à imprimer, ou de fichier GPX pour l'afficher directement sur leur GPS. "Chaque point d'intérêt a une adresse internet unique, ce qui nous permet d'envoyer vers des liens précis en réponse aux questions des visiteurs", précise le directeur. Régulièrement enrichi en données (bornes de recharges électriques, stations d'autopartage Rézo Pouce…), l'outil sera bientôt mis à disposition des communes pour l'afficher sur leur propre site internet.

Le service Google Maps

Il est devenu payant en juin 2018, lire l’article "Vos cartes géographiques interactives sur le web pourraient bientôt vous coûter très cher"

OpenStreetMap (OSM)

C’est une base de données géographiques mondiale qui repose sur des contributeurs volontaires. Chacun – particulier, association, collectivité, entreprises… – est libre de contribuer et d'utiliser les données d'OSM, notamment pour créer des cartographies interactives ou des applications mobiles. Depuis que Google maps est devenu payant, OSM rencontre un succès croissant.

Données libres implantées sur les fonds de cartes de l’office

Associé au gestionnaire de contenu libre Wordpress, la plateforme va chercher les données dans la base OSM via des API, mais utilise son propre fonds de cartes afin de ne pas dépendre des serveurs d'OSM et de gagner en temps de réponse.

 

Communauté de communes du Seignanx

Nombre d'habitants :

26000

Nombre de communes :

8
1526 Avenue de Barrère CS40070
40390 Saint-Martin-de-Seignanx
communaute.seignanx@cc-seignanx.fr

Éric Guilloteau

Président
Haut de page