Localtis

Certificats d’économies d’énergie : l’opération "Coup de pouce" gagne en puissance

Publié le
par
Philie Marcangelo-Leos / MCM Presse pour Localtis
dans

Energie

Habitat

France

Un arrêté, publié au Journal officiel ce 17 juillet, vient compléter l’offre "Coup de pouce Économies d’énergie" en faveur des ménages, notamment ceux en situation de précarité énergétique, pour les aider à financer l'isolation de leur logement (combles, toitures et/ou planchers bas) ou le remplacement de certains équipements de chauffage, via l’octroi de primes diminuant leur reste à charge lors des travaux. Reconduite jusqu'au 31 décembre 2020, l’opération prévoit la mise en place, dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), de bonifications de certaines opérations pour lesquelles le demandeur se sera engagé à travers la signature d’une charte. Chaque signataire doit proposer aux ménages une palette d’offres couvrant au moins 4 des 9 gestes "chaudières" s’il opte pour la charte "Coup de pouce Chauffage" et au moins 1 des 2 gestes "isolation" s’il opte pour la charte "Coup de pouce Isolation". L’arrêté en élargit l’offre pour la première aux émetteurs électriques à régulation avancée et, pour les actions en bâtiment résidentiel collectif, aux conduits d’évacuation des produits de combustion. 
Depuis le début de l’année, le ministère de la Transition écologique a fait le choix de massifier ce dispositif en aidant désormais "tous les particuliers à sortir des énergies fossiles, à isoler leur logement et ainsi à diminuer significativement leurs factures de chauffage", les ménages les plus modestes bénéficiant de primes plus importantes. 
Fin juin, 37 entreprises étaient référencées sur le site du ministère sur l’une ou l’autre opération ou les deux à la fois pour 22 d’entre elles. Les taux de ménages en situation de précarité énergétique bénéficiant d’incitations financières versées sont de 44% pour le chauffage biomasse, 40% pour les pompes à chaleur, et de 19% pour le chauffage gaz. Le ministère estime par ailleurs que les travaux engagés permettront aux ménages concernés d’économiser "chaque année 40 millions d'euros de factures énergétiques et d’éviter chaque année l’émission de 185 ktCO2". 

 
Référence : arrêté du 12 juillet 2019 modifiant l'arrêté du 29 décembre 2014 relatif aux modalités d'application du dispositif des certificats d'économies d'énergie et mettant en place des bonifications pour certaines opérations standardisées d'économies d’énergie, JO du 17 juillet 2019, texte n° 12. 

 

Haut de page