Savoie

Chambéry Métropole invente le docteur Stac

Traiter l’addiction à l’automobile sur un mode humoristique, c’est le pari gagné par le Stac, réseau de transports en commun de Chambéry Métropole (Savoie). Depuis 2006, des milliers d’automobilistes ont essayé l’"Autopatch" et adopté l’autobus.

L’opération "Autopatch", conçue à l’origine comme une simple campagne promotionnelle, devait valoriser l’autobus dans la métropole de Chambéry. Des acteurs déguisés en médecins et en infirmières distribuaient dans les embouteillages des plaquettes de chewing-gum et un prospectus proposant une semaine de bus gratuit. Le succès fut immédiat. Interpellés par les comédiens sur leur pratique de l’automobile, les Chambériens réalisaient que 30% de leurs déplacements sont inférieurs à 3 km et que "oui" ils pouvaient prendre le bus.
Dopé par l’accueil du public, le Stac s’est prêté au jeu, le central d’appel téléphonique est devenu le centre de désintoxication à la voiture et la camionnette de dépannage réseau, l’ambulance… En 2008, 2000 personnes ont bénéficié d’une semaine de transport gratuit, 32% d’entre elles n’avaient jamais utilisé le bus auparavant.

Reporter 20% des déplacements effectués en voiture vers un autre mode de transport impacte 60.000 déplacements chaque jour !

Laurent Gelhaye, directeur du Stac, nuance le propos : "L’année 2008 est exceptionnelle : nous avons, en particulier, bénéficié de l’envol du prix du carburant. En 2009, malgré une campagne intense, 60.000 prospectus distribués, nous n’avons eu que 822 offres d’essai. Nous réfléchissons actuellement à d’autres moyens de communication mais toujours avec le docteur Stac." Même si la formule continue à se chercher, elle s’exporte déjà. Ainsi Véolia transport, qui gère le Stac, la propose sous forme d’un "kit" à d’autres agglomérations. La ville de Dublin commence à l’utiliser.
Autopatch est une campagne de sensibilisation axée sur le grand public qui n’utilise pas les transports en commun. D’autres démarches de sensibilisation sont entreprises à destination des entreprises et des scolaires afin de renforcer la part modale des transports en commun.
Pour Henri Dupassieux, vice-président de Chambéry métropole, en charge du transport et de l’intermodalité, la finalité de l’opération consiste à inciter les automobilistes à diversifier leurs moyens de déplacements : "Si tous les automobilistes laissaient leur voiture un jour par semaine, explique-t-il, nous réduirions de 20% la part de la voiture individuelle dans les déplacements, ce n’est pas rien. Chambéry métropole totalise 500.000 déplacements par jour dont 320.000 en voiture. Reporter 20% des déplacements effectués en voiture vers un autre mode de transport impacte 60.000 déplacements chaque jour !" Il s’agit, pour l’agglomération, de convaincre le grand public qu’il n’y a pas qu’un seul mode de déplacement à leur portée. Au-delà de la campagne Autopatch, Chambéry métropole multiplie les parkings relais pour que toutes les combinaisons soient possibles. Pour les uns, ce sera un mixte voiture-bus, pour d’autres voiture-vélo. Dans tous les cas, il s’agit d’accompagner la prise de conscience environnementale qui est en train d’émerger.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Stac - Les transports urbains de l'agglomération chambérienne

18 av. des Chevaliers Tireurs
73026 Chambéry cedex
04.79.68.67.25

Laurent Gelhaye

Directeur
laurent.gelhaye@veolia-transport.fr

Chambéry métropole

106, allée des Blachères
73026 Chambéry Cedex
04 79 96 86 00
communication@chambery-metropole.fr
Nombre d'habitants : 122700
Nombre de communes : 24
Nom de la commune la plus peuplée : Chambéry (57340 hab.)

Corinne Jacquemout

responsable de la communication
Haut de page