Cinéma pour tous à Drancy (93), un projet citoyen au-delà des handicaps

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Seine-Saint-Denis

"Pour tous" : une expression qui prend tout son sens pour les spectateurs du cinéma municipal de Drancy. Dans la droite ligne de la politique d'intégration et de cohésion menée par la municipalité, le cinéma est depuis trois ans spécialement équipé pour être accessible à tous les publics. Un système numérique permet aux malvoyants et aux malentendants de découvrir les films dans les meilleures conditions.

C'est pour répondre à une forte demande de la population, éloignée des grands centres de cinéma multiplex, qu'une salle de cinéma municipale à Drancy (Seine-Saint-Denis, 65.000 habitants) a été rouverte dans l'espace culturel polyvalent du Parc, début 2003. En parallèle, depuis quelques années, un des objectifs de la politique de la municipalité est l'intégration des handicapés dans tous les programmes de la ville : logement, urbanisme et aussi culture.
Inauguré avec "Harry Potter et la coupe de feu", le cinéma propose aujourd'hui quatre séances grand public par semaine, le mercredi à 15h et 20h, le dimanche à 17h et le mardi à 20h30. "Connaissance du monde" propose deux séances par mois et l'espace permet d'accueillir des projections thématiques, réservées aux scolaires, ou des films en version originale.

Sonnette, coup de feu,  sonnerie de téléphone...

La salle comprend 372 sièges et deux emplacements pour fauteuils roulants. Elle est équipée du système DTS CSS, un système numérique qui offre à tous une qualité sonore exceptionnelle. Il permet aussi aux malvoyants et aux malentendants de profiter pleinement de la séance.
Les malvoyants sont équipés d'un casque qui, en plus de la bande son classique, permet, entre les dialogues, d'entendre la description détaillée des paysages, décors, personnages et attitudes, vêtements ou expressions du visage tout au long du film. Le sous-titrage quant à lui signale au cinéphile malentendant tous les bruits indispensables à la compréhension de l'action : sonnette, coups de feu,  sonnerie de téléphone, cris de guerre... en plus de la restitution des dialogues.

"Pour nous lancer dans cette opération, nous nous sommes rapprochés naturellement des réseaux de salles de cinéma et de théâtre indépendants, explique Anthony Mangin adjoint à la culture. Nous nous sommes heurtés à la grande difficulté d'installation d'un tel procédé dans la salle. Il existe deux systèmes concurrents [DTS ou Dolby] et très peu développés en France. Nous possédons à Drancy la troisième salle d'Ile-de-France et la dixième de l'Hexagone. Les copies des films sont rares. Leur nombre augmentera en proportion de celui de salles équipées..."

Et pourtant l'enjeu est de taille. Le vieillissement de la population doit être pris en compte par les élus. Les personnes âgées voient et entendent de plus en plus mal. Les élus doivent alors être en mesure de leur proposer des activités culturelles accessibles. Pour réaliser cet équipement spécifique, la vraie difficulté a été de convaincre les élus, précise Anthony Mangin, mais aussi le ministère de la Culture, le Centre national du cinéma (CNC), l'Education nationale et les responsables de salle de s'équiper au plus vite. 
Le procédé technique choisi est DTS CSS et non pas Dolby. C'est un système qui facilite le développement du réseau de salles équipées. Si toutes les copies DTS sont lisibles par le système Dolby, l'inverse n'est pas vrai. L'investissement pour la commune s'est élevé à 10% du montant total, soit 4.200 euros, le reste a été subventionné par le CNC. Les élus estiment avoir eu la chance d'être soutenus par le CNC car leur opération était seulement une modernisation de salle.

Un équipement rentable

Ce bâtiment, à l'architecture particulière, que les Drancéens appellent "le Bateau", réunit dans un même lieu une salle polyvalente et une salle des fêtes. C'est un équipement rentable, qui "vit" énormément. Une équipe de dix fonctionnaires territoriaux y travaille en permanence avec un grand éclectisme dans les métiers du spectacle. Anthony Mangin est très admiratif de ce personnel très présent, telle la projectionniste cinéma également technicienne éclairage pour le théâtre et technicienne son pour les concerts...

 

Le conseil des élus

"Pour toutes les collectivités qui veulent se lancer dans ce type de projet, le plus simple, précise l'élu à la culture, est qu'elles viennent voir et constater sur place, elles gagneront du temps et nous serons ravis de les accueillir."

Espace culturel du Parc

120 rue Sadi Carnot
93700 Drancy

contact

Mairie de Drancy

Nombre d'habitants :

61000
BP76
93701 DRANCY cedex
maire@drancy.fr

Anthony Mangin

Maire-adjoint à la culture, état civil, citoyenneté
Haut de page