Cœur Entre-deux-Mers consulte les habitants pour son projet de territoire (33)

Une consultation citoyenne organisée par le PETR Cœur Entre-deux-Mers a permis de mieux ajuster le projet de territoire aux réalités locales, en croisant la vision des élus avec celle des habitants. Reste la difficulté à constituer des panels réellement représentatifs de la population avec des moyens limités.

Le Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Cœur Entre-deux-Mers regroupe cinq communautés de communes et un peu plus de 100.000 habitants sur un vaste territoire, qui va de la métropole bordelaise aux portes du Lot-et-Garonne. Cette situation géographique génère des problématiques d’actions publiques très contrastées, entre les aires urbanisées proches de Bordeaux et celles qui s’étendent vers l’est, très rurales et centrées sur la viticulture et l’agriculture. La recherche de maisons individuelles accessibles par les habitants de la métropole a créé une pression foncière sur la partie nord du PETR, en croissance démographique, et multiplié les mouvements pendulaires vers l’agglomération bordelaise.

Première expérience de consultation citoyenne autour du projet alimentaire

Ce contexte local, cumulé aux évolutions sociétales et aux nouvelles exigences des citoyens, a poussé les élus du PETR à consulter la population, dans le cadre de l’élaboration du projet de territoire Ambition 2030. Le président du PETR Alain Monget explique le processus qui a conduit à cette consultation citoyenne : « Nous avions déjà interrogé nos habitants dans le cadre du projet alimentaire territorial, le PAT, et obtenu un millier de réponses en ligne au questionnaire que nous leur avions envoyé. Ces retours nous ont encouragés à mettre sur pied un nouveau dispositif pour donner une place aux habitants dans l’élaboration du projet de territoire et la définition de ses orientations stratégiques. »

Des micros-trottoirs et un panel de citoyens

La consultation a pris la forme de microtrottoirs sur les marchés et dans quelques lieux très fréquentés. Pour approfondir cette enquête menée auprès d’environ 250 personnes à l’aide d’un questionnaire préétabli et mieux savoir comment les habitants envisageaient l’avenir du territoire (urbanisme, cadre de vie, services, paysages…), un panel d’une quarantaine de citoyens a été constitué. Ces membres ont été retenus suite aux appels à candidature lancés sur les réseaux sociaux et sur la newsletter du PETR. Les réponses en ligne envoyées par les participants à la consultation sur le PAT ont aussi servi à recruter des candidats volontaires et bénévoles (voir encadré).

Laisser les habitants s’exprimer librement

Les réunions de ce panel se sont tenues dans les différentes communautés de communes du PETR, avec les membres qui pouvaient y assister. Sur les quarante personnes qui formaient sa base, une trentaine étaient présentes à chaque réunion. Un élu assurait l’ouverture de la séance puis un animateur organisait les interventions des habitants, en fonction de l’ordre du jour. « L’organisation de réunions regroupant les élus, les acteurs socio-économiques et les habitants n’a pas semblé pertinente, explique Alain Monget. Nous souhaitions que les citoyens s’expriment le plus librement possible, sans être bridés par la présence d’intervenants qui maîtrisent peut-être mieux la prise de parole. »

Les effets de la consultation sur le projet de territoire

« Cette expérience de consultation citoyenne a eu des effets sur l’architecture du projet de territoire et sur son articulation », poursuit le président du PETR. Dans certains cas, les priorités des habitants correspondaient à celles des élus, par exemple sur la nécessité d’une production agricole locale, dans d’autres, elles différaient. Les élus pensaient être à peu près au point sur les équipements sportifs mais les résultats de la consultation ont montré que les habitants n’avaient pas exactement le même regard. Idem sur les pistes cyclables et les problématiques de mobilité, avec un réseau de transport très orienté vers la métropole, souvent saturé, et trop peu transversal pour faciliter les déplacements internes au territoire. Les membres du panel ont aussi attiré l’attention des élus sur le besoin d’action sociale au profit des publics les plus fragiles et des personnes éloignées des services publics.

Des propositions des habitants sont à l’étude

La consultation citoyenne n’a pas seulement impacté le projet de territoire à la marge : « Un de ses trois piliers est consacré à la coopération et à la participation des habitants, parce que ce besoin est apparu très fortement dans notre consultation citoyenne et que nous avons constaté une volonté claire de coconstruction du territoire », assure Alain Monget. Parmi les propositions faites par les membres du panel, plusieurs sont à l’étude : budgets participatifs, conseils intercommunautaires des jeunes, WebTV ou collectifs de quartiers. « Cette expérience de consultation citoyenne, de même que celle menée autour du PAT, nous encourage à poursuivre ce type de démarches auprès de nos habitants, assure le président du PETR. Elles sont indispensables pour mieux ajuster nos politiques publiques aux réalités locales vécues par les habitants. 

Des moyens limités pour constituer un panel représentatif

Pour constituer un panel d’habitants exprimant la diversité du territoire et l’animer, le PETR s’est appuyé sur un prestataire, en lui demandant de veiller à assurer la meilleure représentativité possible. L’objectif a été atteint sur l’origine géographique des participants, qui représentent bien les territoires du PETR et un peu moins sur la sociologie de sa population. « Nous avons fait pour le mieux avec nos moyens en nous appuyant sur le volontariat et le bénévolat des habitants », reconnaît le président du PETR. Sur un budget global de 37.000 euros TTC consacré au projet de territoire, la constitution du panel, la production d’une vidéo et les micro-trottoirs représentent un montant de 7.000 euros.

Pôle territorial Cœur Entre-deux-Mers

Nombre d'habitants :

105000

Nombre de communes :

90
20 bis Grand Rue
33760 Targon

Alain Monget

Président