Localtis

Covid-19 : premier coup de pouce d'un milliard d'euros pour les hôpitaux

Evidemment en première ligne dans la lutte contre la pandémie, les hôpitaux vont bénéficier d'un premier train de mesures financières. Dans un communiqué du 22 avril, Olivier Véran annonce ainsi la mise à disposition de moyens budgétaires supplémentaires, à hauteur d'un milliard d'euros. Il s'agit pour partie de moyens supplémentaires, mais aussi, pour une bonne part, de la mise à disposition anticipée de certaines enveloppes.

Le principal apport concerne une "enveloppe exceptionnelle d'urgence" de 377 millions d'euros. Elle doit "alléger dès à présent les tensions que les dépenses spécifiques liées au covid font déjà peser sur les régions et les établissements des territoires actuellement les plus exposés dans la prise en charge du covid-19". Cette enveloppe s'ajoute, bien entendu, aux budgets alloués dans le cadre de l'Ondam 2020 (objectif national des dépenses d'assurance maladie). Le ministre des Solidarités et de la Santé précise par ailleurs que "les moyens alloués aux établissements seront réévalués et renforcés en tant que de besoin tout au long de la campagne budgétaire pour permettre aux établissements de faire face à l'épidémie et à ses répercussions".

A cette enveloppe s'ajoutent des anticipations sur le versement de certaines dotations, prévues dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2020. C'est le cas de l'enveloppe de 246 millions d'euros destinée aux établissements en grande difficulté financière, qui a été intégralement déléguée. C'est aussi le cas des 400 millions d'euros de l'enveloppe "qualité" (instaurée dans le cadre de la stratégie "Ma santé 2022"), versés dès à présent dans leur intégralité alors qu'il était initialement prévu de verser cette dotation par douzièmes.

Olivier Véran souhaite également "adresser un signal politique fort" aux établissements de psychiatrie et de soins de suite et de réadaptation (SSR). Ce geste prend la forme d'une enveloppe de 176 millions d'euros de crédits supplémentaires pérennes pour les établissements sous dotation annuelle de financement. Toutes ces mesures interviendront concrètement dans le cadre de la première circulaire budgétaire pour 2020, qui a été transmise aux ARS dès le 9 avril et devrait être publiée "dans les jours à venir".

Enfin, le ministre des Solidarités et de la Santé a rappelé que "des mesures de reconnaissance salariale ont bien vocation à s'appliquer dans tous les établissements, le seul critère étant celui de la mobilisation dans la crise" et confirmé, dans le prolongement de l'allocution du chef de l'État du 25 mars dernier, "son engagement plein et entier à ouvrir le chantier du plan de réinvestissement et de revalorisation des carrières dans les établissements de santé".

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page