Covid : "De nouvelles décisions dans les jours qui viennent" et une suspension du AstraZeneca

"Nous aurons à prendre dans les jours qui viennent sans doute de nouvelles décisions" pour lutter contre l'épidémie de Covid, a indiqué Emmanuel Macron ce lundi 15 mars à Montauban lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, à l'issue d'un sommet franco-espagnol.
Interrogé sur un possible reconfinement de l'Île-de-France, le chef de l'Etat a appelé à regarder "la réalité de l'épidémie, ville par ville, territoire par territoire: c'est ce que nous faisons". "Nous avons tous à concilier plusieurs dimensions de la vie de notre nation : protéger les plus faibles, (...) protéger notre système de santé, protéger contre la détresse qui va avec le fait d'être isolé, (...) protéger en éduquant nos enfants et nos jeunes qui en ont besoin, protéger en permettant aussi à la vie économique et sociale de se poursuivre", a poursuivi Emmanuel Macron, en faisant valoir que "c'est cet ensemble qu'il faut à chaque instant, constamment, prendre en considération de manière adaptée et proportionnée".
Il a en outre indiqué avoir "demandé au gouvernement de travailler pour que, dans les prochains jours, nous puissions redonner de la visibilité à nos concitoyens sur le calendrier", sur "les prochaines étapes".
Quelques minutes plus tôt, Emmanuel Macron annonçait avoir décidé de "suspendre par précaution" l'utilisation du vaccin AstraZeneca, en attendant un avis de l'autorité européenne du médicament qui doit être rendu ce mardi 16 mars après-midi. Tout en disant "espérer reprendre vite" la vaccination si "l'avis de l'autorité européenne le permet", alors que plusieurs pays européens ont eux aussi suspendu ce vaccin, dont l'Allemagne et l'Italie lundi.
Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône avaient annoncé dans la journée la suspension de la vaccination de leur personnel avec le vaccin du groupe pharmaceutique anglo-suédois après la survenue d'effets indésirables chez un pompier.
Dimanche soir lors d'un entretien sur la plateforme Twitch, Jean Castex avait estimé qu'il fallait avoir "confiance" dans ce vaccin, faute de quoi "on aura des retards".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle