Centres de vaccination : des créneaux dédiés aux enseignants de plus de 55 ans... et à certains agents territoriaux

Des "créneaux dédiés" de vaccination seront ouverts dès ce week-end des 17 et 18 avril dans plusieurs centres de vaccination pour certains professionnels de plus de 55 ans, a annoncé Jean Castex ce jeudi 15 avril en visitant un centre de vaccination à Saint-Rémy-lès-Chevreuse.
Les professionnels concernés ? Côté éducation, les enseignants. Mais aussi : les Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles). Ainsi que les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap).
Difficile de dire si les autres agents territoriaux intervenant en milieu scolaire le sont aussi. Matignon ne les mentionne pas. En revanche, le ministère de l'Education évoque lui les personnels "exerçant au contact des élèves", ce qui en théorie pourrait notamment inclure les agents des cantines scolaires ou les animateurs. C'est d'ailleurs ce qu'a tout de suite relevé l'Association des maires d'Ile-de-France (Amif) : "Nos demandes réitérées de n’oublier personne dans les établissements scolaires ont bien été entendues. Cependant, nous souhaiterions que soit également pris en compte les animateurs et les personnels de service, qui sont tout autant exposés que nos Atsem. Mais dans le communiqué du Premier Ministre, rien n’indique clairement qu’ils pourront faire partie des personnels prioritaires", déclare dans un communiqué Stéphane Beaudet, le président de l’Amif.
Sur le terrain de l'enfance toujours, Matignon cite "les professionnels de la petite enfance, dont les assistants maternels", "les professionnels de la protection de l’enfance", ainsi que ceux de la protection judiciaire de la jeunesse.
Par ailleurs, côté sécurité, les policiers municipaux de plus de 55 ans pourront se faire vacciner en priorité au même titre que les policiers nationaux, gendarmes et surveillants pénitentiaires.
Tous pourront recevoir des injections du vaccin AstraZeneca ou bien de Pfizer ou Moderna, a précisé Jean Castex qui évoque un total de "400.000 professionnels" concernés.
"J'ai par ailleurs demandé à la ministre du Travail d'engager une concertation avec les partenaires sociaux pour identifier d'autres salariés du secteur privé qui pourraient également bénéficier, en raison de leur fonction, de ces créneaux prioritaires", a-t-il ajouté.
Le 31 mars, Emmanuel Macron avait évoqué une "stratégie spécifique" pour "toutes les professions les plus exposées", en particulier les enseignants. En sachant que depuis lundi, la vaccination est déjà élargie à tous les plus de 55 ans, qui peuvent prendre rendez-vous chez leur médecin ou en pharmacie pour une piqûre de vaccin AstraZeneca.
"Cette solution [de créneaux dédiés] sera proposée a minima pour les deux prochaines semaines, y compris les week-ends" et "les professionnels pourront bien entendu aussi continuer à se faire vacciner en ville", indique Matignon.
Concrètement, les agents concernés "se verront notifier un message par leur ministère ou collectivité de tutelle, accompagné de la liste des centres" et "pourront dès lors se présenter sur l’un des créneaux réservés, et se faire vacciner sur présentation d’un justificatif d’éligibilité".
Pour l'heure, on ne sait en revanche pas quand ni même si les personnels éducatifs, notamment, de moins de 55 ans bénéficieront eux aussi dans un deuxième temps d'une mesure de priorité.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle