Creuse : commune et communauté de communes soutiennent un tiers-lieu

Publié le
par
Fabrice Bugnot
dans

Associations

Creuse

Les Ateliers de la mine, créés en 2015 à Lavaveix-les-Mines, est un tiers-lieu géré par la communauté de communes Marche et Combraille et animé par une association regroupant des élus et des acteurs du territoire. Cet espace de travail est aussi un lieu de vie très stimulant pour cette petite commune rurale de la Creuse.

Autrefois cité minière fourmillant de l’activité des houillères, Lavaveix-les-Mines est aujourd’hui une paisible commune rurale d’environ 700 habitants. Pourtant, les beaux bâtiments de brique qui abritaient autrefois la société anonyme des houillères d’Ahun n’ont pas sombré dans le sommeil, bien au contraire. Un tiers-lieu y a été créé, les Ateliers de la mine. Un espace de travail pour six entrepreneurs et des coworkers de passage, mais aussi le catalyseur d’un fourmillement d’initiatives au profit du territoire et de ses habitants : fête du village, marché de producteurs, événements culturels, ateliers de réparation, photo ou numérique…

Tiers-lieu porté par des citoyens et les collectivités locales

Ce tiers-lieu, installé depuis 2017 sur un ensemble de bâtiments de 1.500 m², compte cinq bureaux, deux ateliers, un espace de coworking, une cuisine équipée et un atelier numérique. Il est porté par un collectif de citoyens, la commune et la communauté de communes Marche et Combraille en Aquitaine (50 communes, 13.700 habitants), réunis au sein d’une association. Son objet est le suivant : "Redonner son attractivité à un territoire rural défavorisé en s’appuyant sur le développement durable et l’innovation et créer une synergie entre des entrepreneurs diversifiés, au service de leur pérennité et de leur développement." Pour le maire de Lavaveix-les-Mines et vice-président de la communauté de communes, Jean-Louis Fauconnet, "c’est aussi un espace de démocratie où l’on débat beaucoup. Comme le montre l’actualité [le maire a été interviewé à l’époque de la mobilisation des gilets jaunes, NDLR], on a besoin de se comprendre et de s’écouter même si ce n’est pas quantifiable".

Reconvertir le patrimoine minier…

La naissance de ce lieu d’hybridation d’activités économiques, culturelles et sociales doit beaucoup aux démarches impulsées par le Pays Combraille en Marche, dissous depuis. Faisant suite à l’étude d’aménagement global du bourg lancée en 2009, des groupes de travail (collectivités, citoyens, entreprises et associations) avaient été mis en place pour imaginer le devenir de l’espace des Ateliers de la mine.

Les bâtiments et leurs façades de briques rouges avec toitures en tuiles ou ardoises typiques de l’architecture industrielle du XVIIIe siècles, sont inscrits aux Monuments historiques. Propriété de la communauté de communes, l’ensemble bâti avait été rénové en 2015 pour plus d’un million d’euros, pour permettre l’installation d’un centre de formation à l’écoréhabilitation qui n’a pas perduré. Le tiers-lieu a pris le relais.

Projet issu d’énergies locales, mairie qui joue les facilitateurs

"La communauté de communes, en collaboration avec l’association, a réalisé une étude pour créer ce tiers-lieu et répondu à un appel à manifestations d’intérêt de la région Nouvelle-Aquitaine", explique Nicolas Taillandier, un des entrepreneurs installés aux Ateliers, par ailleurs ancien directeur du Pays Combraille en Marche.

"Quand je suis arrivé à la mairie, on cherchait une solution pour ce bâtiment inoccupé, explique le maire de Lavaveix-les-Mines. Je me suis appuyé sur les entrepreneurs intéressés qui nous ont aidés par leur mobilisation et pour les aspects administratifs. Je ne connaissais pas le concept de tiers-lieu et on a décidé de faire confiance aux plus jeunes. Je suis intervenu en tant que facilitateur et pour faire le lien avec les autres élus."

Subvention de la région, complétée par des fonds européens

Fin 2016, la région accorde à l’association une subvention de 65.000 euros complétée par des fonds européens Feder à hauteur de 67.650 euros qui permettent d’investir dans du matériel et de financer 80 % d’un poste de coordinateur, salarié de la communauté de communes.
L’association regroupe ceux qui travaillent sur le lieu, des entreprises, des associations, des élus et des habitants. "C’est un fonctionnement classique, avec une assemblée générale, un conseil d’administration, un bureau et une cogestion élus et citoyens", précise la coordinatrice-concierge des Ateliers, Fabienne Francisco. La communauté de communes, avec qui l’association a signé un contrat d’objectifs pour promouvoir le site et accueillir les porteurs de projets, verse une subvention de 15.000 euros, chaque année, pendant deux ans.

Projet mairie/association qui ouvre des perspectives

Le modèle économique, pour l’instant, repose sur l’investissement de la communauté de communes qui encaisse les loyers et charges des travailleurs et coworkers. Des revenus toutefois inférieurs aux annuités qu’elle paye pour rembourser les investissements sur ce site… Pour le maire de Lavaveix-les-Mines, "l’appui des collectivités est essentiel, car en milieu rural, sans financement pour rénover des bâtiments, les initiatives privées ne peuvent pas fonctionner. Ce projet a aussi apporté aux élus un regard différent sur les nouvelles générations, sur des nouvelles formes de travail et de nouvelles idées."

Quand le présent s’inscrit dans le passé minier

La commune de Lavaveix-les-Mines a été créée le 29 avril 1868 pour donner une existence administrative à l’exploitation de charbon, opérée depuis le Moyen-Age. Durant tout le XIXe siècle, une véritable cité minière s’est construite sur ce filon houiller. Jusqu’en 1969, date de la fermeture de la mine… Le 22 juin 2005 la totalité du site est inscrite aux Monuments historiques ainsi que les façades et toitures des bâtiments formant les anciens ateliers des houillères. C’est dans ces corps de bâtiments que s’est installé le tiers-lieu. La commune poursuit la mise en œuvre des préconisations de l’étude d’aménagement global qui inclue l’ensemble du patrimoine minier, afin de construire un avenir prospère à Lavaveix-les-Mines, "village du futur".

Commune de Lavaveix-les-Mines

Nombre d'habitants :

700
35 rue du Centre
23150 Lavaveix-les-Mines
lavaveix-les-mines@wanadoo.fr

Jean-Louis Fauconnet

Maire et vice-président de la communauté de communes Marche et Combraille en Aquitaine

Les Ateliers de Lavaveix

2, allée de la Mine
23150 Lavaveix-les-Mines

Fabienne Francisco

Coordinatrice-concierge des Ateliers de la Mine
Haut de page