Congrès des régions - Crise du Covid-19 : les Français saluent l'action régionale

D'après un sondage Ipsos, dont les résultats ont été présentés à l'ouverture du 16e Congrès des Régions de France, ce 19 octobre, les Français apprécient plutôt l'action que les régions mènent pour lutter contre l'épidémie et soutenir l'économie.

Les Français ont une image plutôt positive de l'action des régions et la crise n'a pas modifié les choses. C'est ce que révèle un sondage Ipsos réalisé fin septembre et début octobre, auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, représentatives de la population française. 52% de ceux qui ont répondu à cette enquête menée par internet se disent satisfaits de l'action de leur région en matière de lutte contre l'épidémie de Covid-19 (contre 33% de mécontents). Un peu moins (45%) expriment également leur satisfaction quant à l'action de leur région dans le soutien et la relance de l'activité économique (32% de mécontents). Ces résultats sont à examiner en prenant en compte la part importante de personnes qui n'ont pas d'avis. A l'égard de l'Etat, les personnes interrogées sont beaucoup plus critiques : la part de celles qui sont satisfaites tombe à 36% (tant sur les aspects sanitaires qu'économiques).
Si l'Etat est considéré par 62% des personnes sondées comme "l'échelon le plus efficace pour relancer l'économie suite à l'épidémie de Covid-19", la région arrive immédiatement après (55%), nettement avant le département (35%) et la commune (20%).
Alors que les Français semblent commencer à bien cerner les prérogatives exercées par la région (avec toutefois un peu de confusion dans le domaine de la culture), près de la moitié d'entre eux (49%) souhaitent que l'on aille plus loin dans la décentralisation, c'est-à-dire les transferts de compétences aux collectivités territoriales. Seuls 13% sont d’un avis inverse, tandis que 13% se satisfont de la situation actuelle. Mais sur cette question, là encore, les personnes n'ayant pas d'opinion, sont nombreuses.
Interrogés sur les leviers à confier aux régions, 79% des Français estiment qu'elles constituent "la collectivité idéale pour expérimenter des mesures et des politiques publiques innovantes".  77% jugent que "les régions devraient pouvoir mettre en place des politiques très différentes les unes des autres si elles le souhaitent". Des scores qui désignent l'échelon régional comme un des bénéficiaires souhaités des prochaines réformes voulues par le gouvernement en faveur de l'expérimentation et de la différenciation territoriale.
Enfin, pour 45% des personnes interrogées, la taille des régions françaises est satisfaisante, elles sont jugées trop grandes par 21% du panel et trop petites par 11%.
L'institution régionale "est maintenant enracinée, perçue positivement et les Français sont demandeurs de plus de moyens" en sa faveur, a conclu Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle