Dalles alvéolées ou végétalisées pour désimperméabiliser deux parkings de Narbonne (11)

Afin de lutter contre les inondations et la sécheresse, tout en embellissant la ville, Narbonne a réaménagé deux de ses parkings. Le sol est rendu plus perméable pour favoriser l’infiltration des eaux pluviales et recharger les nappes phréatiques.

Narbonne a récemment désimperméabilisé le parking de Bourg dans son centre ancien en installant 2.500 m2 de dalles perméables et en végétalisant plusieurs espaces dans ses abords sur une surface d’environ deux hectares. "Cette démarche s’inscrit dans le programme de développement durable et de végétalisation de la ville et surtout dans les orientations du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) qui ont été reprises dans le Scot et les autres documents d’urbanisme", indique le directeur des espaces publics de Narbonne, Ludovic Derin. Le réaménagement du parking s’inscrit également dans la rénovation de ce quartier portée par le programme Action cœur de ville qui vise à lui redonner de l’attractivité et à favoriser les mobilités des chalands et des touristes. 

Contenir les risques d’inondation

Narbonne et sa région sont souvent frappées par des périodes de sécheresse, mais aussi par des épisodes pluvieux particulièrement violents. Rendre les sols plus perméables est donc un moyen de contenir les risques d’inondation et de favoriser l’infiltration des eaux de pluie dans les nappes phréatiques afin de les reconstituer plus rapidement. La désimperméabilisation permet aussi d’éviter la saturation des réseaux de collecte dont l’exutoire principal est le canal de la Robine qui traverse l’hypercentre. "Son gestionnaire nous a demandé de ne plus augmenter les rejets, il faut donc trouver des solutions dans un contexte de croissance démographique de la ville", poursuit le directeur des espaces publics. 

Solution technique et esthétique

Détentrice de la compétence eaux pluviales jusqu’au 1er janvier 2020, date de son passage à la communauté d’agglomération, la ville a entièrement porté ce projet de désimperméabilisation. L’ingénierie à mettre en œuvre dans ce type d’opération ne requérant pas de compétences particulièrement pointues. Le bureau d’études interne de la ville et ses services techniques ont pu se charger de la conception du projet et de son exécution. Par ailleurs, explique le directeur des espaces publics, "le site étant classé Patrimoine remarquable nous avons travaillé avec les Architectes des bâtiments de France (ABF) pour trouver le meilleur compromis entre la dimension esthétique et les dimensions techniques (les qualités d’infiltration des matériaux, leur résistance et durabilité)." La solution retenue est celle de dalles alvéolées en béton qui résistent bien à un usage intensif avec un faible entretien. À noter qu’elles sont posées uniquement sur les emplacements de stationnement, les allées de circulation sont construites en simple enrobé. 

Préserver l’accès aux commerces pendant les travaux

Afin de gêner le moins possible l’activité commerciale, les travaux se sont déroulés sur un an en plusieurs tranches en maintenant toujours plus de la moitié des places de stationnement disponibles. En cas de besoin, les abonnés pouvaient utiliser d’autres parkings du centre avec leur carte. "Nous avons particulièrement travaillé avec les entreprises sur la méthodologie de chantier afin de limiter au maximum les impacts négatifs sur la population et la vie du quartier. Ce projet s'inscrit dans un aménagement global du secteur, dont l'ensemble des travaux représente un investissement de trois millions d’euros. L’État en a financé un tiers dans le cadre d’Action cœur de ville, le reste est à la charge de la commune."

Deuxième expérimentation et une solution technique différente

Parallèlement, un autre projet de désimperméabilisation a été conduit à Narbonne Plage sur une surface de 1,2 hectare comprenant un parking et une voie verte. La fréquentation de ces équipements étant moins intensive que celle du centre-ville, une autre solution technique a été retenue avec la pose de dalles végétalisées. Ce qui permettra d’en comparer les performances d’infiltration et de durabilité dans deux contextes différents. Ce deuxième projet a été monté avec les participations financières de la région Occitane dans le cadre du dispositif Littoral 21, de l’agence de l’eau et de l’agglo pour les réaménagements des espaces publics et de la voirie. 

D'autres projets sont envisagés

L’expérience acquise avec ces deux premières opérations de désimperméabilisation bénéficiera aux nouveaux projets que la ville souhaite lancer comme l’y incite les documents d’urbanisme en vigueur. "Dans les prochains mois, nous commencerons à avoir assez de recul pour évaluer les performances de ces deux équipements. Pour l’heure nous ne constatons visuellement aucun signe de faiblesse", assure le directeur des espaces publics. 

Commune de Narbonne

Nombre d'habitants :

54700
Place de l'Hôtel-de-Ville, BP 823
11108 Narbonne cedex

Ludovic Derin

Directeur des espaces publics

Tanguy Loisel

Dircom