Localtis
Valérie Liquet

Attentats / Culture - De nouvelles mesures pour les lieux culturels suite aux attentats du 13 novembre

Tourisme, culture, loisirs

Sécurité

Le ministère de la Culture, en lien avec la préfecture de police de Paris et le ministère de l'Intérieur, a élaboré une série de mesures "post-attentats" visant notamment les établissements, les services et les entreprises du spectacle. Le dispositif, engagé dès le 14 novembre, se complète au fil des jours afin de répondre aux besoins de renforcement de la sécurité et d'accompagnement du secteur culturel.
Pour ce qui est des mesures de sécurité, elles "sont mises en oeuvre grâce aux nouveaux moyens financiers et humains déployés à la demande du président de la République dans le cadre de l'état d'urgence", indique le ministère de la Culture.
Concernant le volet "accompagnement", le ministère met en place un suivi de l'impact des attentats sur l'activité des structures culturelles (fréquentation, chiffre d'affaires…).

Une cartographie des zones sensibles dans chaque département

Des mesures particulières ont été mises en oeuvre sur plusieurs sites culturels publics franciliens jugés particulièrement sensibles. Des gardes statiques et des patrouilles mobiles sont ainsi mobilisés autour de ces sites prioritaires du ministère de la Culture, compte tenu de leur très forte affluence.
Un protocole de sécurité renforcée a été installé pour 65 salles de spectacles situés à Paris (salles d'une capacité supérieure ou égale à 1.000 places) et un référent sécurité a été désigné dans chaque Drac (direction régionale des actions culturelles). Une cartographie des zones sensibles s'élabore dans les départements, là encore en lien avec les préfectures.

Un fonds de soutien de 4 millions d'euros pour le secteur privé

Fleur Pellerin a créé le fonds de soutien dédié au spectacle vivant (voir notre article ci-contre du 20 novembre 2015). Doté de 4 millions d'euros, le fonds est aujourd'hui abondé par l'Etat, la Sacem et le Centre national de la variété et du jazz (CNV), mais la ministre souhaite le voir renforcé "par la contribution du monde culturel et des donateurs privés". Elle assure qu'il sera opérationnel "dans les deux prochaines semaines". Il est destiné aux producteurs et salles de spectacle du secteur privé, pour leur permettre de faire face aux annulations successives et à la baisse de fréquentation que certaines ont subies depuis les attentats" mais aussi pour soutenir leurs dépenses de sécurité.

La mise en sécurité des salles de cinéma bientôt éligible aux aides du CNC

Les salles de cinéma seront quant à elles accompagnées par le Centre national du cinéma (CNC). Le prochain conseil d'administration du CNC devrait rendre éligible à ses aides les dépenses de mise en sécurité des salles de cinéma au titre des "travaux et investissements effectués pour l'exploitation cinématographique".
Enfin, pour répondre aux questions des organisateurs de spectacles et de manifestations culturelles sur les dispositifs et consignes de sécurité qu'ils doivent mettre en place, et pour apporter un conseil aux acteurs publics et privés du spectacle vivant et des arts plastiques, le ministère a activé un service en ligne d'informations, joignable au 06 38 54 41 64 et par message électronique à l'adresse : info.securite.dgca@culture.gouv.fr.

Haut de page