Localtis
Anne Lenormand / Localtis

Déchets dangereux des ménages : l'agrément de l'éco-organisme EcoDDS renouvelé

Environnement

EcoDDS, chargé de la gestion des déchets dangereux des ménages ou déchets diffus spécifiques (DDS) - peintures, solvants, pesticides, etc. -, a annoncé ce 11 mars qu'il avait obtenu le renouvellement de son agrément pour 6 ans et qu'il allait pouvoir reprendre les collectes. L'éco-organisme était aux prises depuis plusieurs mois avec le gouvernement sur le nouveau cahier des charges qu'il était censé respecter. Faute de terrain d'entente, EcoDDS avait cessé début janvier de collecter les déchets dangereux rapportés par les ménages dans les déchetteries municipales. Cette décision avait suscité la colère des collectivités, qui ont dû engager des frais pour continuer à traiter ces déchets. Début février, le ministère de la Transition écologique avait assuré qu'EcoDDS devrait leur rembourser ces frais. Selon le communiqué d'EcoDDS, "comme convenu avec l'Association des maires de France et le gouvernement", les collectivités dont le contrat avait expiré avec EcoDDS recevront "un soutien forfaitaire exceptionnel de 625 euros par tonne" de déchets diffus spécifiques qu'elles ont collecté en janvier et février. "L'agrément marque la reprise d'un dispositif efficient qui a assuré la collecte de 180.000 tonnes de DDS depuis sa création", s'est félicité l'éco-organisme. Les industriels et les distributeurs administrateurs d’EcoDDS prévoient de consacrer dans les six prochaines années plus de 265 millions d’euros à la prévention, à la collecte et au traitement des déchets chimiques des particuliers.

Haut de page