Seine-Saint-Denis

Déchetterie mobile en zone urbaine : Rosny-sous-Bois ville propre

Environnement

Energie

Quatre samedis matin, quatre lieux différents, cinq bennes et déjà 116 tonnes de déchets collectées en huit mois à Rosny-sous-Bois (93). Un véritable succès dans cette ville de plus de 40.000 habitants qui vient de se doter d'une déchetterie mobile.

La ville de Rosny-sous-Bois est située dans le sud-est du département de la Seine-Saint-Denis. Comme la ville n'a pas de déchetterie, ses habitants utilisaient au mieux celles des communes voisines, distillaient leurs déchets avec les ordures ménagères ou au pire, envahissaient le territoire de la commune avec des dépôts sauvages.
"Pour rendre la ville propre, l'idée de déchetterie mobile, en plus du classique retrait mensuel des encombrants, a germé en 2005", explique Claude Chiabrando, conseiller municipal délégué à l'environnement et au cadre de vie. Le projet, conçu par les services de la commune a été soumis aux associations locales pour valider les lieux retenus et la bonne desserte des quartiers puis, après une période expérimentale d'un an, les collectes ont réellement débuté en janvier 2006.
Chaque samedi matin de huit heure à treize heure, cinq bennes sont installées dans un espace de 150 m2 clos, surveillées par deux professionnels. Une recueille les déchets verts (de jardin), une autre les gravats, une les encombrants, une les ferrailles et la dernière les produits toxiques.
Quatre lieux fixes ont été retenus dans quatre quartiers de la ville pour permettre à tous les  Rosnéens de pouvoir s'y rendre sans trop de distance à parcourir, au minimum une fois par mois. Pour les riverains, les espaces fixes retenus n'entraînent pas de risque de nuisance, (gare, place, stade, services techniques de la ville). L'accès et le parking sont balisés pendant la nuit qui précède.

Qui dit déchetterie mobile dit information constante

L'information aux habitants est importante : les lieux et dates d'installation de la déchetterie sont annoncés dans le journal municipal  "Rosny magazine" et confirmés chaque mois. Un prospectus de lancement a été créé précisant les dates et  les lieux pour toute l'année et le site web de la commune précise l'emplacement, les types de dépôts possibles et renvoie à un numéro de téléphone en cas de questions supplémentaires, dans sa rubrique "Flash" sur la page d'ouverture.
Répondant  à l'appel d'offres, c'est l'entreprise déjà en charge du ramassage des ordures ménagères qui a été retenue.  Une extension de contrat a donc été signée avec une période d'essai de un an.
"L'expérience est très concluante, explique l'élu, dès aujourd'hui nous savons que nous allons reconduire ce service. Le résultat est déjà visible, la ville est plus propre, il y a moins de dépôts sauvages d'encombrants, les premiers résultats sont déjà là, même si l'éducation civique des citoyens demande de la persévérance !" (...) "En huit mois [de janvier à août], nous avons déjà collecté 83 tonnes d'encombrants, 17 tonnes de gravats, 5 tonnes de produits toxiques comme peintures, batteries, piles, huiles, lampes, néons, 7 tonnes de "déchets vert" (dans chaque quartier il y a des résidences pavillonnaires avec jardins...) et  seulement 4 tonnes de ferrailles, précise en riant Claude Chiabrando, c'est dans la ferraille que nous réussissons le moins."

Un service exclusif pour les habitants

Ce service supplémentaire à un coût pour la ville. Logiquement, le tonnage des ordures ménagères devrait baisser, ce qui n'a pas encore pu être évalué. On ne devrait pratiquement plus trouver ni déchets verts ni gravats dans les déchets ménager. Mais en raison de l'augmentation de la population et de la consommation, ce calcul est délicat à faire précisément.
Le service de déchetterie mobile est destiné exclusivement aux habitants de Rosny. Les commerces et professionnels n'y ont pas accès. Ainsi, une camionnette appartenant à une société ne peut pas y accéder. Un justificatif de domicile et une carte d'identité sont requis pour accéder à l'enclos où sont installées les bennes. A l'accueil, chaque nom est noté, ce qui permet aujourd'hui de vérifier que la déchetterie mobile attire des habitués. Quatre-vingts personnes en moyenne fréquentent régulièrement deux sites et une cinquantaine les deux autres, situés dans des quartiers comprenant moins d'habitations.
Deux personnes assurent les permanences chaque samedi dans les espaces de déchetterie, oriente les habitants vers les bonnes bennes et aide au déchargement. Pour les gravats, trois voyages maximum sont tolérés par personne et par matinée.
"Cette opération est un vrais succès. Nous n'avons pas noté de difficulté particulière. Je suis moi-même je suis un habitué de la benne des déchets verts", confie Claude Chiabrando.

 "Le conseil que je donnerais pour lancer ce type de projet, concerne l'information.  Le fait que la déchetterie soit mobile nécessite un effort particulier  à deux niveaux. Le premier est la signalétique. Le fléchage dans la ville et le quartier est capital, pour aider les habitants à accéder au lieu. Le second est l'information générale sur les jours et les lieux, qu'il faut répéter régulièrement sur tous les supports de communication de la ville, magazine, site web, prospectus... Même si les lieux des premier, second ou quatrième samedis du mois ne varient plus, il faut communiquer énormément pour que les bonnes habitudes se prennent pour le respect et la protection de l'environnement!"

Contact(s)

Mairie de Rosny-sous-Bois

Hotel de ville- 20, rue Rochebrune
93111 Rosny-sous-Bois
01 49 35 37 00
Nombre d'habitants : 42000

Melle Bigouin

Responsable du service Hygiène et Environnement

Claude Chiabrando

Conseiller municipal, délégué à l'environnement et au cadre de vie
chiabrando@mairie-rosny-sous-bois.fr
Haut de page