Déconfinement : plus aucune restriction dans la pratique sportive

Depuis le samedi 11 juillet, l’ensemble des activités physiques et sportives peuvent reprendre normalement dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire.  Seuls la Guyane et Mayotte font encore l’objet de restrictions. Alors que la pratique des sports collectifs avait repris le 22 juin, les sports de combat en pratique de loisirs restaient interdits. Cette interdiction est désormais levée : "La distanciation physique n’est plus obligatoire lorsque la nature même de l’activité ne la permet pas", précise un communiqué du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Quant aux établissements recevant du public (enceintes sportives ouvertes ou fermées), ils peuvent désormais, toujours dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire, accueillir du public dans la limite d'une jauge maximum de 5.000 personnes.  A deux conditions toutefois : les spectateurs doivent bénéficier d'une place assise et une distance minimale d’un siège doit être laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe de moins de 10 personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble. "La situation sera réévaluée d’ici la fin du mois de juillet pour une éventuelle augmentation de cette jauge, à partir de la mi-août", précise encore le ministère, qui ajoute : "De même, la question de l’ouverture des vestiaires collectifs sera réexaminée à cette occasion."

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle