Deux lignes régulières de bus intercommunales

Publié le
dans

Ille-et-Vilaine

Après avoir développé depuis 2008 une offre de transport à la demande, une communauté de communes en Bretagne expérimente en 2011 deux lignes régulières de transport desservant l’ensemble des communes de son territoire rural.

La ligne régulière de bus Illenoo du conseil général d’Ille-et-Vilaine, modifiée en septembre 2011, ne dessert pas toutes les communes de la communauté de communes Baie du Mont-Saint-Michel (11 communes, 8.123 habitants). Cette dernière a fait jouer la solidarité territoriale en ouvrant deux mois plus tard deux lignes régulières intercommunales : "Gallo’bus régulier Nord" et "Gallo’bus régulier Sud".

Une délégation de compétences du conseil général

"Il est rare de voir des communautés de communes rurales, organisatrices de transport de second rang, mettre en place des services de transport réguliers, dans le cadre d’une délégation de compétence du conseil général", déclare Soazig Janvier, responsable du pôle économie et aménagement du territoire. La ligne Illenoo du conseil général dessert deux communes sur les onze du territoire de la communauté, six jours sur sept, afin que les habitants puissent se rendre à Dol-de-Bretagne et Pontorson. L’objectif de Gallo’bus, qui fonctionne deux jours par semaine est d’une part de compléter le service intercommunal de transport à la demande, d’autre part de desservir les neuf communes (soit 5.160 habitants) qui ne sont pas traversées par Illenoo afin de permettre aux habitants d’accéder à la gare de Dol-de-Bretagne.

Pour faire connaître ces lignes : qualité des arrêts de bus et communication

La responsable du pôle économie et aménagement de la communauté met l’accent sur les formes de communication utilisées pour s’assurer de la fréquentation des lignes : "Nous avons inscrit leur visibilité sur le territoire en concevant des arrêts de bus attractifs et en envoyant par courrier à chaque habitant un document au format poche indiquant les horaires des services." Les deux lignes régulières coûtent 26.000 euros par an en fonctionnement tandis que les arrêts de bus ont nécessité 8.000 euros d’investissement. Elles sont soutenues financièrement pour 55% par le groupement d'action local du Pays de Saint-Malo au travers du dispositif européen Leader, y compris les arrêts de bus dans les communes.
"Ces lignes, qui fonctionnent deux jours par semaine, sont utilisées pour d’autres usages que le trajet domicile-travail. Quatre mois après leur lancement, l’expérience est encore trop récente pour établir un bilan de fréquentation ", précise la responsable. A suivre…

Xavier Toutain / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes Baie du Mont-Saint-Michel

Nombre d'habitants :

8123

Nombre de communes :

11
2, rue de Villebermont- BP 13
35610 Pleine-Fougères

Christian Couet

Président

Soazig Janvier

Responsable du pôle économie et aménagement du territoire
Haut de page