Diversifier les expressions et les pratiques culturelles en pays de Pontivy 

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Tourisme, culture, loisirs

Morbihan

Le pays de Pontivy (56) a élaboré un schéma de développement culturel intitulé "Projet pour la diversité des expressions et des pratiques culturelles", inspiré d'une démarche d'Agenda 21 de la culture. Pariant sur une mobilisation des énergies, ce projet vise à mieux valoriser les offres culturelles existantes et à les connecter entre elles.

Le pays de Pontivy (Morbihan, quarante-cinq communes, quatre communautés de communes et 70.000 habitants) est situé en centre Bretagne. "C'est un territoire très agricole, avec une industrie agroalimentaire importante mais en phase de décélération et qui cherche à évoluer, en essayant, par exemple, de développer un secteur d'activités autour des nanotechnologies", explique James Eveillard, vice-président du conseil de développement du pays et président de la commission culture, tourisme et sport. Pour aiguillonner sa réflexion, le conseil de développement du pays a associé des représentants de la société civile. En 2004, la commission culture a réalisé un diagnostic culturel, pour aboutir à un schéma de développement. Au même moment, le conseil régional de Bretagne décidait de soutenir financièrement neuf projets culturels pilotes de pays. Avec le budget de 15.000 euros attribué par le conseil régional, le conseil du pays décide de faire appel à Hélène Combes, consultante de l'observatoire de la décision publique, spécialisée dans l'accompagnement d'Agendas 21. Avec son aide, un groupe de travail, constitué au sein de la commission culture, a lancé une démarche prospective qui s'est traduite, à partir d'avril 2007, par trois réunions publiques proposées à tous les producteurs et consommateurs de culture et aux bénévoles de ce secteur. Une réunion a également eu lieu avec les élus (qui avaient été consultés lors du diagnostic) et avec les partenaires institutionnels (conseil régional, conseil général, Drac, médiathèque départementale...).


Un parcours pour s'initier, pratiquer, participer à des événements...

A partir de ces échanges, en septembre 2007, le groupe de travail s'est attelé à la définition d'une stratégie. "L'idée était de partir du parcours d'un citoyen qui, s'intéressant à la culture, souhaiterait s'informer, s'initier, pratiquer, participer à des événements... voire se professionnaliser", explique James Eveillard. "Par ailleurs, la ligne directrice du projet est de nous appuyer sur l'existant pour mieux le valoriser. Ainsi, par exemple, les communes ont investi dans des bibliothèques dont certaines, ne sont pas ouvertes plus de dix heures par semaine. Nous proposons que les bibliothèques ne soient pas seulement des lieux où l'on prête des livres mais aussi des lieux d'exposition, de conférence, avec une ambition d'animation comparable à celle des maisons de la culture et de la jeunesse créées il y a cinquante ans par André Malraux. Enfin, l'autre idée forte est l'ouverture à toutes les cultures.

 

Il faudrait créer un poste pour coordonner les initiatives culturelles à l'échelle du pays

Sur ces bases, le "projet pour la diversité des expressions et des pratiques culturelles en pays de Pontivy" formule une quinzaine d'actions se rapportant à trois grandes orientations : reconnaître et promouvoir la diversité culturelle et l'accès de tous aux cultures au sein du pays ; favoriser une dynamique de coopération entre les acteurs culturels ; organiser les échanges culturels au sein du pays et avec les autres territoires.
"L'une des actions - intitulée "coordination des initiatives culturelles à l'échelle du pays" -, rattachée à la deuxième orientation, est fondamentale. Nous la considérons comme un préalable aux autres, affirme James Eveillard. Pour mettre en oeuvre le projet, dans un contexte d'initiatives culturelles diffuses sur le territoire, nous souhaitons recruter une personne chargée de coordonner des actions, de faire se rencontrer les acteurs, de diffuser de l'information, d'aider les associations à monter des dossiers..." Pour mieux convaincre les élus des quatre communautés de communes, les initiateurs du projet ont pris soin de leur présenter la démarche. La proposition a été acceptée en comité syndical en novembre 2007, pour une expérimentation de trois ans, à condition que le recrutement puisse bénéficier d'un financement du conseil régional et de la DRAC. A l'été 2008, cette demande est en cours d'examen par les services des deux institutions.

 

Plus qu'un programme d'action, la charte est un outil d'aide à la décision pour les élus

"La particularité de notre démarche est d'avoir travaillé selon une méthodologie cadrée, avec l'appui d'Hélène Combes, mais ouverte, et faisant appel à une coproduction entre le groupe de travail, les acteurs extérieurs, les élus, les institutions et un large public. Avec, au bout du processus, un engagement des collectivités. Même si ce projet comprend des mesures très concrètes, il ne constitue pas un programme. C'est un outil d'aide à la décision pour les élus. Il relève d'un état d'esprit, d'ailleurs conforme à la charte du pays qui affirme notamment la nécessité de 'mettre la personne humaine au coeur de développement'. Alors que pour certaines collectivités, l'action culturelle passe par la construction de salles des fêtes ou autres lieux culturels, nous parions plutôt sur la valorisation des énergies."

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Conseil de développement du Pays de Pontivy

Rue des fontaines
56300 Pontivy

Catherine Laudrin

Animatrice du conseil de développement

James Eveillard

Vice-président
Haut de page