Haut-Rhin

Du côté du Sundgau au sud de l'Alsace, la mobilité est solidaire et bénévole (68)

Le pays du Sundgau soutient une expérience de transport alternatif fondée sur la solidarité, lancée en 2013 par une association sur trois communes. 18 mois plus tard, elle compte 170 adhérents, dont 45 chauffeurs qui ont effectué près de 200 trajets bénévolement en 2014. Le pays du Sundgau met à disposition une chargée de mission pour favoriser la diffusion de l'initiative sur l'ensemble du territoire.

Constitué de plusieurs vallées peu reliées les unes aux autres, à la lisière de la Suisse, le pays du Sundgau (Haut-Rhin, 7 communautés de communes, soit 112 communes et 65.000 habitants) n'est traversé d'aucun axe transversal majeur et souffre d'une offre de transport collectif insuffisante. La plupart des habitants ont l'habitude de se déplacer par leurs propres moyens, en voiture. Les élus ressentaient l'urgence de développer une offre alternative de transport solidaire.

Quand en 2014, l'association Culture et Solidarité, qui œuvre depuis plus de deux ans pour le transport solidaire, a demandé au pays son soutien pour développer son initiative, les élus du pays du Sundgau ont rapidement répondu positivement.

Compléter l'offre de transport collectif

"C'est exactement ce type d'initiatives que nous souhaitons promouvoir sur le territoire, explique le premier vice-président du pays et président de la commission Plan Climat, Bernard Ley. Afin de pallier la faible desserte de transport collectif, nous avions dès 2008 engagé des études portant sur des solutions de transport à la demande dans le cadre du plan Climat. Le coût de facturation aurait été élevé, d'autant plus que des communautés de communes mettaient en place de leur côté des dispositifs de taxis pour le troisième âge. C'est alors que l'association nous a contactés."
Cette initiative - locale, gratuite, sur des petits trajets - semblait pouvoir compléter utilement les dispositifs existants de covoiturage qui se développent à une autre échelle.

45 chauffeurs bénévoles pour des trajets n'excédant pas 30 km

Le dispositif de transport solidaire que l'association a mis en place sur trois, puis six communes du pays, est gratuit et fonctionne sur la base du bénévolat. Mi-2015, sur les 170 habitants adhérents (cotisation annuelle de 5 euros), 45 assurent le rôle de chauffeurs en acceptant de supporter les frais d'essences. Leur motivation ? Faire des rencontres et se sentir utiles. Bénévoles, ils apprécient de créer du lien social avec des voisins.
Chaque jour du mois, un chauffeur-bénévole différent se propose pour répondre à un besoin de déplacement ponctuel : le trajet ne doit pas dépasser 30 km (soit jusqu'à Mulhouse, Saint-Louis ou Belfort), qu'il concerne un rendez-vous médical, des courses ou un entretien d'embauche. C'est l'association qui tient à jour le calendrier des chauffeurs et des demandes de déplacement qui doivent être faites par téléphone 48 heures en amont via un numéro de portable. Du côté de l'association, pas de permanence à assurer : en cas d'absence, les messages déposés sur le portable sont lus en temps voulu.
En 2014, uniquement grâce au bouche-à-oreille, l'association a effectué 174 transports. Les 45 chauffeurs assurent un bon roulement (6 transports par an et par chauffeur). En contrepartie, mais de manière informelle, on constate que les personnes transportées les remercient avec un autre service en retour.

Le pays recrute une chargée de mission pour diffuser le dispositif

"Nous sommes en pleine phase de développement, se félicite l'élu. Six autres communes et une communauté de communes ont déjà manifesté leur intérêt. Le syndicat mixte du pays a mis son ingénierie à disposition pour encourager la diffusion du dispositif aux sept communautés de communes du territoire. Nous ne souhaitons surtout pas l'organiser directement. Grâce à une subvention de la région Alsace, nous avons engagé une chargée de mission Mobilité, transport alternatif et solidaire." Elle a notamment en charge le développement de ce dispositif de transport solidaire en encourageant la création d'une association par bassin de vie (3 à 6 communes).

"Nous voudrions que ce mode de transport solidaire se répande d'ici quelques années sur les 112 communes du Sundgau, conclut l'élu. Sa réussite ne nécessite que peu de moyens : un téléphone portable, un tableau à remplir et surtout des chauffeurs bénévoles. Elle ne dépend que de la bonne volonté des habitants. C'est pourquoi nous avons investi dans son animation pour discuter et convaincre."

Michel Léon,Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Pays du Sundgau (PETR, pôle d'équilibre territorial et rural)

39, Avenue du 8e Régiment de Hussards, Quartier Plessier Bât. 3
68130 Altkirch
03 89 25 49 82
info@pays-sundgau.fr
Nombre d'habitants : 65000
Nombre de communes : 112
Nom de la commune la plus peuplée : Altkirch (5700 hab.)

Bernard Ley

Président du Plan Climat, maire de Ueberstrass

Anne-Sophie Parant

Chargée de mission Mobilité
transport@pays-sundgau.fr
Haut de page