Localtis
Morgan Boëdec / MCM Presse pour Localtis

Ecoquartiers : une nouvelle plateforme à l'appui de la campagne de labellisation

Environnement

Aménagement et foncier

Le label ÉcoQuartier s'offre un nouveau site. Mis en ligne le 27 février, il constitue "le socle du processus de candidature au label", annonçait l'an dernier le ministère de la Cohésion et des territoires. 83 opérations avaient alors été récompensées. La nouvelle plateforme absorbera progressivement deux sites existants dont celui du club ÉcoQuartier qui met en réseau les acteurs de la démarche (jusqu'en Europe "et même à l'international"), il comprend des ressources et boîtes à outils bien connus des élus à l'urbanisme et chefs de projets d'aménagements urbain. D'autres évolutions de la plateforme sont prévues dans les prochaines semaines. 

Le site est d'ores et déjà bien fourni et structuré autour de cinq volets dont l'un porte sur les formations du parcours ÉcoQuartier "gratuites et conçues pour les agents de l'État et des collectivités territoriales". L'onglet documentaire intègre le guide mis à jour et publié en février sur la nouvelle et septième campagne de labellisation. Il oriente les porteurs de projet dans ses quatre étapes, rappelle que le label "peut être obtenu pour toute opération d’aménagement et d’intervention urbaine quelle que soit la taille de la collectivité", et que "l’implication des élus locaux dans le projet d’éco-quartier est un des principes fondamentaux de la démarche". Un éclairage est aussi apporté sur la mission d'expertise que mobilise ce processus de labellisation et sur le réseau - visiblement ouvert à de nouvelles candidatures - des 70 experts qui analysent les projets candidats et vont sur le terrain. Enfin, des modèles de fiches pratiques et documents y sont annexés dont l'un sur la charte ÉcoQuartier, dont la signature correspond au premier acte (label 1) dans l'engagement d'un maire ou président d'EPCI en faveur de pratiques d'aménagement durable dans sa collectivité.  

Haut de page