EduRénov : Tour de France de projets accompagnés par le programme

Le programme EduRénov, accompagne les acteurs territoriaux dans leurs projets de rénovation énergétique des bâtiments scolaires. Enjeu majeur pour les territoires dans le cadre de l’adaptation au changement climatique, la rénovation de ces bâtiments souvent anciens et énergivores est une priorité nationale. Quels sont les impacts concrets du programme sur le territoire ? Pour le découvrir nous vous avons concocté un panel représentatif des projets accompagnés par le programme. Matériaux innovants, rénovation globale, regroupements d’écoles, embarquez dans le tour de France des projets Edurénov.

Edurénov en quelques mots

Le programme accompagne la réglementation en vigueur concernant la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires[1],afin d’accélérer et de massifier le passage à l’acte de rénovation des collectivités. Il repose sur 3 piliers :

  1. la prise en charge partielle ou totale de l’ingénierie bâtimentaire nécessaire à la programmation des travaux ;
  2. le prêt sur fonds d’épargne pour soutenir le financement des opérations ;
  3. la valorisation des projets, le « pair à pair », pour inspirer les futurs porteurs et faire circuler certaines pratiques et solutions vertueuses. 

[1] Notamment le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d'actions de réduction de la consommation d'énergie finale dans des bâtiments à usage tertiaire dit « décret tertiaire ».


 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Des projets porteurs d’économies d’énergies

Rénovation de l’école du centre à Rhinau en Alsace

Démonstrateur d’économies d’énergies, ce projet s’est officiellement inscrit dans le programme à l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités locales, en présence d’Isabelle Halb-Siener, Directrice territoriale de la Banque des Territoires et Marianne Horny-Gonier, Maire de Rhinau.

Ce projet de regroupement d’écoles a été l’occasion d’une rénovation thermique globale particulièrement efficace, en plus de l’extension de la médiathèque attenante au bâtiment scolaire. Qu’entend-on par rénovation globale ? Il s’agit de travaux menés sur l’isolation, les huisseries, le système de chauffage passant du gaz à une pompe à chaleur couplée à des panneaux photovoltaïques et la réfection de la ventilation. Le regroupement sur site rénové permet de générer sur l’ensemble des postes de dépense 80% d’économies d’énergie passant de 360 kilowattheure d’énergie primaire consommée par an à moins de 45.

Ecole Jacqueline Quatremaire à Villetaneuse

Des projets d’extension-rénovation de plus grande ampleur sont également concernés. C’est l’ambition de l’école Jacqueline Quatremaire qui, une fois l’extension terminée, accueillera 500 élèves contre 200 avant travaux. L’opération financée à hauteur de 4 millions d’euros (39%) par un emprunt sur fonds d’épargne, se démarque par l’obtention du label de Haute Performance Energétique (HPE). Cette distinction est en partie induite par l’installation d’un système de chauffage géothermique, en complément des autres gestes de rénovation menés. Le travail fait autour du confort thermique des élèves par l’orientation de certaines salles de classe et de la végétalisation de la cour est également à noter, tout comme la volonté d’un chantier à faible nuisance écologique : 80% des déchets créés ont été recyclés et les matériaux utilisés sont biosourcés.

Municipalité de Saint-Jean de Védas en Occitanie

D’autres projets se distinguent par l’efficacité des techniques et matériaux qu’ils utilisent. Au-delà d’une économie d’énergies particulièrement importante à hauteur de 81%, la commune a eu recours à un dispositif d’industrialisation de l’isolation thermique extérieure : la pose de caissons de paille préfabriqués en usine. La méthode permet un gain conséquent en termes de temps de production et donc de coût global de l’opération. La démarche initiée en 2010 par le gouvernement Néerlandais est déployée sur tout le territoire de France continentale par EnergieSprong France.

Toujours dans l’Hérault, le projet de rénovation de l’école Joseph Delteil de Grabels mobilise la même méthode. « Nous avons à faire à des savoirs transdisciplinaires, qu’il faut agencer pour concevoir des projets intelligents » avançait Fabien Blasco, Directeur général des services de la commune à propos du choix des équipes les ayant accompagné.

L’ambition de l’obtention du label Bâtiment Durable d’Occitanie a poussé au choix de la démarche EnergieSprong. La ventilation a aussi fait l’objet d’une innovation : le système de tourelles de vents inspirées de l’architecture perse permet un brassage de l’air naturel de la plupart des pièces. La cour a également été réaménagée pour accueillir végétalisation, déconnexion des eaux pluviales, espaces de lecture extérieurs et même un mur d’escalade. Elle a été pensée par les élèves de l’école lors d’ateliers organisés et animés par l’ALEC. Cette dimension reflète un aspect important des projets de rénovation que le programme souhaite mettre en avant : l’implication des usagers.

Impliquer les usagers des bâtiments scolaires  

Ecole Saint-Exupéry de Gommegnies dans le Nord

Pour ce projet, les usagers de la future école ont été impliqués en amont des travaux de conception des bâtiments mais aussi pendant les travaux. L’isolation et l’extension ont nécessité la pose de 3500 briques en terre crue façonnées par les parents et enfants de la commune. Cet isolant biosourcé extrait d’un champ avoisinant a l’avantage d’être très simple à fabriquer et à poser, facilitant la rénovation du bâtiment de l’ancienne école René Jouglet.

Ecole des Coteaux à Saint-Pierre du Vauvray dans l’Eure

Les écoliers de l’école des Coteaux à Saint-Pierre du Vauvray dans l’Eure ont eu l’occasion de découvrir les métiers du bâtiment avec des interventions du maître d’œuvre et des visites de site, afin d’appréhender l’usage du futur bâtiment. Au cours du chantier les élus et habitants ont par ailleurs été invité à participer à la pose des peintures, les élèves au dessin des faïences. 

« Cela créé un moment de compagnonnage et une ambiance chaleureuse autour du projet entre l’équipe municipale, les habitants et les ouvriers » nous expliquait Laetitia Sanchez, Maire de la commune.

Enjeu énergétique mais aussi de cohésion sociale, la rénovation des écoles s’inscrit dans les axes stratégiques de la Banque des Territoires à horizon 2028 : agir pour des territoires plus verts et plus solidaires.

Mutualiser les expertises pour un meilleur accompagnement

En encourageant les dispositifs de mutualisation de projet ou de portage intercommunal, EduRénov tend à faciliter la mise en œuvre de projets, même complexe.

Avec le programme ACTEE porté par la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR), nous renforçons ces mutualisations. Leur appel à projet Chêne favorise le rapprochement de petites communes auprès de la ville la plus proche pour leur projet de rénovation de bâtiments tertiaires. Certaines structures intercommunales comme le Syndicat d’énergie des Côtes d’Armor (sde22) candidatent en tant que coordinateur de groupement. Leur projet lauréat Chêne 1 comprend la conduite de 37 études énergétiques entre 2023 et 2025 et l’emploi d’un économe de flux, pour le compte de 15 communes du département.

D’autres structures compétentes pour le portage de tels projets peuvent être pertinentes à mobiliser, en particulier au stade de l’ingénierie et du montage. La communauté de commune de Vitry Champagne et Der porte par exemple le déploiement d’études techniques pour 4 groupes scolaires et une école maternelle sur son territoire. Ces projets font à ce stade l’objet d’une convention de subventionnement entre la Banque des Territoires et l’EPCI.

Enfin, il est à noter que les structures partenariales locales (SEM, SPL, SEMOP) jouent un rôle important. Si le projet de rénovation de trois groupes scolaires dans le Grand Dôle est d’aussi grande ampleur (9 millions d’euros, objectif label BBC) c’est en partie parce qu’il est porté par Grand Dôle Aménagement 39, structure société publique locale couvrant le territoire de l’agglomération. La SPL a notamment pu contracter un Eduprêt de 3,8 M€ auprès de la Banque des Territoires.


 

Le programme EduRénov s’attache à valoriser des projets de rénovation efficace, performants, impliquant les usagers des bâtiments mais avant tout à encourager le plus de gestes de rénovation des bâtiments scolaires, partout sur le territoire. L’objectif fixé est d’accompagner 10000 rénovations d’ici 2027 alors n’attendez pas et contactez-nous !

Pour aller plus loin