Localtis
Thomas Beurey / Projets publics pour Localtis

Élections professionnelles : la moitié des agents publics ont voté

Fonction publique

Un agent public sur deux a pris part aux élections professionnelles qui se sont déroulées pour l'ensemble de la fonction publique entre le 29 novembre et le 6 décembre, ont indiqué vendredi soir 7 décembre 2018 le ministre de l'Action et des Comptes publics et le secrétaire d'État placé auprès de lui.

49,7 % des 5,2 millions d'agents qui avaient la faculté de voter ont fait usage de leur droit, selon les estimations qui étaient disponibles le 7 décembre à 16h00. En proportion, les agents territoriaux sont ceux qui se sont le plus mobilisés, selon un communiqué de Bercy : 51,9 % de ceux qui étaient inscrits sur les listes ont voté. C'est mieux que dans la fonction publique d'État, un versant où la participation a très légèrement dépassé la barre des 50% (50,3%), et surtout que la fonction publique hospitalière (44,7%). Ces résultats sont détaillés dans un document de la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP), qui a été mis en ligne vendredi (voir ci-dessous).
Le recul de la participation touche tous les secteurs. En effet, il y a quatre ans, 54,9 % des agents des collectivités territoriales, 52,3 % des agents de l'État et 50,2 % de ceux des hôpitaux avaient pris part à l'opération qui vise à désigner les représentants des personnels au sein des instances de dialogue social.

Moins de votants… et moins d'inscrits

Les votants ont été moins nombreux cette année (2,524 millions d'agents) qu'en 2014 (2,753 millions), du fait d'une participation plus faible, mais aussi d'un nombre d'électeurs en repli. Dans la fonction publique territoriale, les effectifs d'agents inscrits sur les listes ont reculé de 117.000 d'un scrutin à l'autre (- 6,2%). Ce dont s'est étonnée la fédération Interco CFDT, dans un communiqué. Le syndicat a avancé deux explications : "les suppressions de postes" et "l’impossibilité de voter pour des dizaines de milliers d’électrices et d’électeurs, faute de listes de candidats". La CFDT aurait reçu le signalement de "divers cas d'intimidations, d'entraves au droit syndical, de discriminations syndicales".
Toujours vendredi, la Fédération CGT des services publics croyait savoir qu'à l'issue du scrutin, elle conserve sa première place dans la fonction publique territoriale. En se fondant sur "de premiers résultats partiels portant sur plus de 450.000 inscrits, soit environ 25 % du corps électoral", le syndicat se disait en mesure d'affirmer qu'il maintient "nettement" l'écart "avec la deuxième organisation, à savoir la CFDT".
Les résultats officiels pour chacune des organisations syndicales seront diffusés, ce 11 décembre, pour l’ensemble de la fonction publique.

Haut de page