Elections : rendez-vous jeudi et vendredi pour le "troisième tour"

Election des présidents, vice-présidents et commissions permanentes... Ce sera ce jeudi pour les conseils départementaux et vendredi pour les conseils régionaux.

Les conseillers régionaux et départementaux ont été élus ce dimanche (voir notre article complet sur les résultats du deuxième tour). Reste toutefois l'étape de l'élection des présidents et vice-présidents. Certes, pour les régionales, pas de véritable suspens, les majorités étant globalement larges. Sauf en Bretagne où le président sortant et tête de liste Loïg Chesnais-Girard ne dispose pas de la majorité absolue. En revanche, du côté des départements, l'incertitude demeure pour une poignée d'entre eux. Notamment l'Ardèche, la Seine-Maritime et le Vaucluse. Il faudra donc attendre ce "troisième tour" pour disposer de la liste complète des présidents d'exécutifs.

Cette étape aura lieu ce jeudi 1er juillet pour les départements. L'ordre du jour de cette "réunion d'installation" comprend obligatoirement l'élection du président, la détermination de la composition de la commission permanente et l’élection des membres de la commission permanente. Le conseil départemental peut également à cette occasion, sans obligation, former ses commissions, procéder à la désignation de ses membres ou de ses délégués pour siéger au sein d’organismes extérieurs, déléguer l’exercice d’une partie de ses attributions à la commission permanente. Et rien d'autre, tel que le rappelle un document de l'Assemblée des départements de France (ADF) détaillant en 30 pages l'ensemble des règles du jeu pour cette réunion d'installation.

L'installation des conseils régionaux issus des élections est quant à elle prévue pour le premier vendredi suivant le jour de l'élection. Donc ce vendredi 2 juillet. Avec peu ou prou le même programme : élection du président, des vice-présidents et de la commission permanente, qui reflète le poids des différents groupes politiques en présence. Cette première session est ouverte par le doyen de l’assemblée, assistée du benjamin. Un quorum des deux-tiers des conseillers régionaux est requis pour procéder à l’élection. Pour être élu, le président doit obtenir la majorité absolue des suffrages au cours du premier ou second tour de scrutin. Si la majorité absolue n’est pas obtenue après deux tours, il peut être élu à la majorité relative lors d’un troisième tour.

Les autres étapes (former les commissions thématiques, adopter le règlement intérieur, etc.) seront à l'ordre du jour de la séance suivante, plusieurs semaines plus tard (nécessairement dans le mois qui suit l'élection).

  • Quel président pour l'ADF ?

Après leurs élections jeudi par les conseils départementaux, les nouveaux présidents doivent se retrouver au plus tard le 27 juillet pour désigner le nouveau président de l'ADF qui succédera au centriste Dominique Bussereau qui ne se représentait pas dans son département de la Charente-Maritime. Trois candidats issus de l'UDI ont d'ores et déjà annoncé leur intention de briguer ce poste qui devrait revenir à nouveau à un centriste de la majorité de droite : Alain Sauvadet (Côte d'Or), Jean-Léonce Dupont (Calvados) et Olivier Richefou (Mayenne).
(source AFP)

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle