En échange de travaux encadrés, les jeunes gagnent des packs loisirs dans l’agglomération d’Auch (32)

Publié le
par
Lucile Vilboux
dans

Jeunesse, éducation et formation

Gers

Chaque année, 250 à 270 jeunes de 14 à 17 ans effectuent des travaux près de chez eux, sur un des cinquante chantiers proposés par les communes de l’agglomération de Grand Auch Cœur de Gascogne dans le Gers. En contrepartie ils reçoivent des bourses sous quatre formes, les "packs". Une organisation bien rodée et très attendue depuis les années quatre-vingt-dix...

Tous les jeunes âgés de 14 à 17 ans, résidant sur le territoire de l’agglomération de Grand Auch Cœur de Gascogne (38.732 habitants) dans le Gers, peuvent participer à une ou deux semaines de chantiers l’été et recevoir, en contrepartie, une aide à des projets individuels ou collectifs. "Cette initiative a débuté dès les années quatre-vingt-dix dans le cadre des politiques de développement social des quartiers, les DSQ", précise la vice-présidente chargée de la petite enfance-jeunesse-périscolaire, Maryse Dellac. "Jusqu’en 2006, les jeunes recevaient une petite enveloppe financière pour les travaux effectués. Puis les élus qui souhaitaient donner du sens à leur action ont transformé cette aide en différents packs, d’une valeur de 60 euros par semaine de chantier effectué." Ainsi au moment de leur inscription, les jeunes peuvent choisir entre des "packs loisirs" (entrées cinéma, concerts, bons d’achats culturels et sportifs… ), des "packs camps" (participation à un camp organisé par l’agglomération), des "packs adhésion" à une association sportive ou culturelle ou des "packs formation", pour une participation au financement du permis de conduire, du Bafa…

Cinquantaine de sites chaque été

Avant cette étape, toute une préparation est nécessaire pour accueillir les 250 à 270 jeunes qui s’inscrivent en moyenne chaque été. "Dès le mois de décembre, nous adressons aux 34 communes de l’agglomération une fiche à remplir sur les travaux qu’elles souhaitent confier à ces chantiers jeunes. Sur environ 80 propositions formulées annuellement, une commission d’élus et d’agents en charge du dispositif en retient une cinquantaine", poursuit le responsable de l’espace jeunes de l’agglomération, Radouane Khabbal. "Les jeunes étant moins disponibles en août, une grande partie des chantiers se déroulent en juillet" ajoute la vice-présidente. Ces derniers sont très divers : entretien des végétaux et ramassage des fruits des jardins des écoles de la ville, travaux de peinture dans des bâtiments publics, montages vidéo, expositions de photos du patrimoine, préparation de festivals...

Programme hebdomadaire bien huilé

Courant février et mars, un agent technique fait le tour des communes concernées pour évaluer les travaux à faire et les besoins en matériel. Les jeunes s’inscrivent au printemps. Leur sont ensuite attribués les chantiers les plus proches de chez eux pour faciliter leurs déplacements. "Comme ils habitent la commune, les jeunes montrent ainsi aux habitants leur capacité à travailler et ils respectent ensuite ce qui a été fait", témoigne le responsable.
En juillet et août, les jeunes ont rendez-vous par petits groupes sur chaque chantier le matin, encadrés par un ou deux animateurs. "Pour certains travaux, nous leur donnons auparavant quelques conseils sur la manière de procéder. Par exemple, ils vont s’entraîner à peindre sur un mur." L’après-midi est consacré à des activités sportives, culturelles ou de prévention (routière par exemple), proposées par des associations locales rémunérées par l’agglomération. Le vendredi, une sortie est proposée aux jeunes volontaires.

Retours toujours positifs

L’ensemble des packs revient chaque année à une moyenne de 36.000 euros à l’agglomération. Elle fournit aussi le petit matériel (pinceaux, brosses… ), tandis que les communes apportent les consommables, comme la peinture. La quinzaine d’animateurs nécessaire à l’encadrement des jeunes sur les deux mois, est recrutée par l’agglomération. Elle bénéficie pour cela des aides que la Caisse d’allocations familiales (CAF) lui verse au titre de sa politique enfance-jeunesse. Après des années de pratique, les retours sont extrêmement positifs. Les jeunes, très impliqués et assidus, y voient une façon utile et constructive d’occuper leurs vacances et découvrent aussi les exigences du monde professionnel. L’année 2017 a battu tous les records avec 330 jeunes inscrits. 95% des packs délivrés sont en outre utilisés. Et chaque fois les communes sont satisfaites des travaux effectués.

Grand Auch Cœur de Gascogne

Nombre d'habitants :

38732

Nombre de communes :

34
Centre économique du Garros, 1 rue Darwin
32000 Auch
accueil@grand-auch.fr

Radouane Khabbal

Responsable de l’espace jeunes, Service Éducation Enfance Jeunesse
Haut de page