En mai on pourra en tout cas... vendre du muguet

Fleuristes, jardineries, associations et particuliers pourront cette année vendre le traditionnel brin de muguet du 1er mai dans des conditions quasiment habituelles, a annoncé le gouvernement ce lundi 26 avril.
"Dans le contexte sanitaire actuel, un dispositif particulier est prévu pour permettre à la fois la célébration de cette tradition populaire et le respect du protocole sanitaire en vigueur", indiquent dans un communiqué le ministère de l'Agriculture et celui délégué aux PME. L'an dernier, cette période avait désolé les fleuristes, contraints de rester fermés et seulement autorisés à vendre du muguet en livraison ou en retrait de commande sur leur pas de porte. Etant cette fois-ci actuellement ouverts, il pourront naturellement vendre les clochettes blanches, tout comme les jardineries et supermarchés.
La vente sur la voie publique par des associations ou des particuliers sera également autorisée "dans le respect de la limite des rassemblements à six personnes". Et en respectant évidemment la règle des dix kilomètres et les horaires du couvre-feu.
En temps normal, 31% des brins de muguet vendus en France sont achetés chez un fleuriste (cette journée constitue la quatrième de l'année en termes de ventes pour les fleuristes), 25% en grande distribution, 11% sur un marché, 9% en jardinerie, 4% sur l'exploitation et 20% dans d'autres lieux, notamment dans la rue, selon le panéliste Kantar.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle