En Moselle, une station d’épuration pilote attire cigognes et hérissons (57)

Publié le
par
Fabrice Bugnot
dans

Environnement

Moselle

La communauté d’agglomération Portes de France-Thionville et l’agence de l’eau ont financé le réaménagement d’une zone de biodiversité en aval de la station de traitement des eaux usées. L’espace naturel attire les oiseaux… tout autant que les visiteurs.

Au printemps 2017, la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville (CAPFT : 13 communes – 79.000 habitants) inaugurait une zone de biodiversité en aval de la station d’épuration de Thionville, en Moselle. Une action qui s’inscrit dans le cadre d’une démarche plus globale de développement durable sur cet équipement.

Mares, ruisseau et cascade

Au bord de la Moselle et de chemins fréquentés l’été, cet espace de 1,9 ha a été entièrement refaçonné afin de créer cinq mares d’une superficie totale de 4.000 m2, de faible profondeur (80 cm à un mètre), mais aussi un ruisseau, une petite cascade et des dépressions humides plantées de végétaux semi-aquatiques. Déjà, plusieurs espèces d’oiseaux y résident et des cigognes sont attendues suite à l’implantation de nichoirs. Des bosquets ont également été créés pour favoriser la venue des hérissons…

Espace artificiel dédié à la nature

L’espace respecte la topologie des milieux mais n’en demeure pas moins artificiel. L’eau traitée par la station alimente les différents bassins avant de se déverser dans la Moselle. Le débit, constant mais qui peut être régulé, s’élève à 4.320 m3 par jour, soit un tiers des eaux de sortie de la station d’épuration. Bien qu’assainie et plutôt claire, elle n’est pas pour autant potable.

Faire comprendre le cycle de l’eau

"L’objectif de cette zone n’est pas l’épuration, explique le vice-président délégué à l’assainissement de la CAPFT, Jean Klop. Il s’agit d’améliorer l’environnement local, la biodiversité et d’ouvrir un espace pédagogique pour mieux comprendre le cycle de l’eau. Il y a un enjeu à communiquer sur ce sujet."

Observer faune et flore

Un parcours de plus de 400 mètres, incluant pontons et sentiers, a été créé afin de permettre au public d’observer la faune et la flore environnantes, et de mieux comprendre le cycle de l’eau et le fonctionnement de la station d’épuration, grâce à des panneaux explicatifs et pédagogiques. Le site, déjà ouvert au public, n’est pas accessible librement, mais réservé aux visiteurs de la station (scolaires et public ayant fait la demande directement auprès de la station).

Soutien décisif de l’agence de l’eau

Ce projet, proposé par le responsable du service assainissement de la CAPFT, Bertrand Mathieu, a été porté par les élus puis intégré dans l’appel d’offres pour renouveler la délégation de service publique pour l’exploitation de la station d’épuration. Le coût des travaux et de l’entretien a été intégré dans les redevances. Sur un coût total du projet de 375.000 euros, l’Agence de l’eau Rhin-Meuse a délivré une subvention de 118.000 euros. Après une phase de mise en œuvre et quelques ajustements, par exemple pour s’assurer du bon écoulement de l’eau, l’entretien du site reste peu contraignant et ne nécessite que peu de temps.

Projet pédagogique et scientifique

Par ailleurs, la CAPFT et l’opérateur se sont entourés de la Ligue de protection des oiseaux et de l’IUT de Thionville-Yutz. Des recherches scientifiques seront menées sur les espèces animales et végétales, ainsi que sur le rôle que peut avoir cette zone sur les pollutions liées aux métaux lourds ou aux perturbateurs endocriniens. Les établissements scolaires seront également impliqués et invités pour des visites pédagogiques réalisées par l’exploitant du site.

Aménagement tout à fait reproductible

Pour le vice-président, également maire de Manom, ce type d’aménagement est tout à fait reproductible, mais il a d’autant plus d’intérêt à Thionville qu’il se situe en bord de Moselle, dans une zone assez urbaine et où la construction d’un écoquartier est prévue. "Les riverains et promeneurs sont, je pense, satisfaits de ce nouveau cadre de vie, indique le maire. On en a même vu certains faire une sieste sur un ponton de cette zone cet été !"

Le financement de l’agence de l’eau a été décisif pour valider cette opération. D’autres projets sont en cours sur cette station expérimentale grâce à son soutien et à celui de l’Ademe, suite à l’appel à projets "Eau durable et énergie".

Communauté d’agglomération Portes de France-Thionville

Nombre de communes :

17
Espace Cormontaigne, 4, avenue Gabriel Lippmann CS 30054
57972 YUTZ Cedex

Jean Klop

Vice-président délégué à l’assainissement

Bertrand Mathieu

Responsable du service assainissement
Haut de page