Etude « Mille Lieux : objectiver l’impact des tiers-lieux sur les territoires »

Publié le
dans

Citoyenneté et services au public

Smart city

Partenaire du Lab Chronos & Ouishare, la Banque des Territoires, avec le soutien de l’Ademe, Transdev et Arp-Astrance, a contribué à l’élaboration de l’étude Mille Lieux présentée le 17 avril dernier. Objectif de l’étude ? Faire ressortir, au-delà du seul prisme économique, les impacts générés par les tiers-lieux, ces nouveaux espaces hybrides aux usages multiples. Fruit d’expertises, l’étude a porté son analyse sur 8 tiers-lieux en France et en Europe représentant un panel de la diversité de ces lieux.

Des territoires qui se transforment avec l’émergence de nouvelles pratiques collaboratives

Engagée aux côtés des collectivités pour encourager leurs démarches en faveur de l’innovation et de l’attractivité, la Banque des Territoires place la lutte contre les fractures territoriales au cœur de ses actions. Elle a financé et soutenu l’étude « Mille Lieux » pour apporter aux territoires, un outil de connaissance et d’aide à la décision dans la construction de leurs politiques publiques. Fait nouveau, l’étude se veut un outil numérique et interactif qui permet d’appréhender le sujet par différentes entrées de lecture : les territoires ou les impacts.

 

Qu’est-ce qu’un tiers-lieu ?

Ces dernières années de nouveaux modes de travail ont fait surface et apportent du changement dans les pratiques collaboratives. La notion de tiers-lieu, qui a émergée dans les années 80, est plus que jamais d’actualité. Il s’agit d’espaces de travail, hors du domicile et de l’entreprise, qui englobent des manières de travailler collaboratives. Ces nouveaux espaces et usages, fortement influencés par le digital, favorisent l’innovation. Un tiers-lieu peut être un espace de coworking, une pépinière, un incubateur, un fab lab, etc.

Une étude au service de l’intérêt général : éclairer sur les nouveaux usages et services émergents dans les territoires

Le soutien de la Banque des Territoires à cette étude s’inscrit dans sa politique pour le développement des territoires. Elle encourage les porteurs de projets novateurs dans lesquels s’inscrivent les tiers-lieux, notamment dans le cadre du programme « Action Cœur de Ville ». Elle mobilise toute son offre de services : investissement, ingénierie et accompagnement méthodologique.

Les résultats de l’étude permettent de casser certaines idées reçues sur le développement des territoires. Les tiers-lieux constituent un outil d’attractivité mais ils doivent s’inscrite dans une démarche globale de la politique de la ville pour favoriser l’innovation du territoire dans sa globalité.

Huit grands impacts se dessinent :

  • De nouvelles manières de faire la ville, sur des modèles non-programmés ;
  • Un rôle de tiers de confiance en tant que guichets complémentaires de services au public ;
  • De nouveaux lieux d’apprentissage favorisant la formation entre pairs ;
  • Un soutien de filières locales au service du développement économique ;
  • Des avancées relativement limitées en matière de transition écologique ;
  • Un décloisonnement des rôles et des silos dans les organisations publiques comme privées ;
  • Des connexions entre acteurs qui ne se rencontrent pas autrement ;
  • Un motif de fierté des habitants et une contribution au rayonnement du territoire.


Avec l’étude « Mille Lieux », la Banque des Territoires apporte son expertise. L’étude, basée sur des retours d’expériences de villes moyennes, donne un éclairage aux collectivités et aux porteurs de projets. Les tiers-lieux constituent, en effet, des espaces clés pour inspirer et construire les politiques publiques. L’ambition ? Donner les bons indicateurs aux élus, techniciens des collectivités et acteurs économiques locaux qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques afin de comprendre comment valoriser et intégrer les tiers-lieux dans une stratégie de revitalisation des territoires.

Haut de page