Filière Sport nature : Millau Grands Causses teste un accompagnement spécifique pour ces entrepreneurs (12)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Aveyron

La communauté de communes Millau Grands Causses a lancé en 2013 une opération pilote d'accompagnement regroupant des entrepreneurs des trois domaines sport, culture et sport de nature. Menée avec une association de soutien aux porteurs de projets ruraux, cette démarche qui a largement fait ses preuves, se renouvelle déjà en 2015.

"Comment mieux accompagner les entrepreneurs dans le domaine du sport, de la culture et des sports pleine nature ?", c'est le questionnement engagé depuis 2009 par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Méconnus du fait d'un appareil statistique défaillant, ces entrepreneurs voient en effet leurs difficultés décuplées par rapport à des créateurs d'entreprises plus classiques. Les études de marché dans les secteurs qu'ils prospectent sont quasi inexistantes, ils ont des difficultés à obtenir la confiance du secteur bancaire, ils sont peu au fait des procédures telles que l'appel d'offre ou la délégation de service public. Ils sont aussi mal repérés et peu accompagnés par les réseaux traditionnels de soutien à la création d'entreprises tels que les chambres consulaires ou les boutiques de gestion.

Parmi trois territoires soutenus dans le cadre d’un appel à projets national

En 2012, un appel à projets national reçu trois candidatures dont celle de la communauté de communes de Millau Grands Causses (14 communes, 29.271 habitants). Un territoire reconnu pour ses évènements liés au sport (les 100 kilomètres de Millau, Natural Games, Trail (course à pieds) des templiers), ses aménagements "pleine nature" (parcours trail, sentiers de randonnées, via ferrata) et une forte dynamique associative.
Environ 150 emplois y seraient générés uniquement dans les activités du sport nature, sans compter les emplois des secteurs sport et culture. L'originalité de la démarche telle qu’elle a été déclinée sur Millau est d'avoir construit un accompagnement qui ressemble aux entrepreneurs de ces activités atypiques.

Offre d’accompagnement souple et sur mesure

Plutôt que de lancer un vaste diagnostic préalable, Millau Grands Causses a choisi de tester directement une formule auprès d’un panel d’entrepreneurs intéressés. "Les membres du comité de pilotage ont repéré une quarantaine d'entrepreneurs œuvrant dans le domaine sport, culture et sport de nature, qui ont été ensuite interviewées pour évaluer la faisabilité de l’opération", indique la chargée de mission tourisme à la communauté de communes, Elodie Alinat.
Au final, 21 participants représentant 17 entreprises et projets ont été choisis pour constituer la cohorte de la première session d’accompagnement, qui s'est déroulée de septembre 2013 à mars 2014.
Une association d'accompagnement des porteurs de projets en milieu rural, l'Adefpat, a été choisie pour mettre en œuvre la session (voir en fin d’article). C’est après avoir mené un entretien préalable avec chaque porteur de projet qu’elle a construit le programme. "L’offre d’accompagnement est à la carte et sur mesure, sous forme de journées, demi-journées ou petits déjeuners, avec des temps collectifs et des temps individuels", indique le conseiller en formation-développement de l'association, Pascal Bonnin.

Deux formateurs experts, des intervenants locaux, des acteurs publics

La session a été animée par deux formateurs : une spécialiste des domaines sport/culture et de la pluriactivités, et un économiste. En outre, sont intervenus des professionnels issus d'institutions locales : directeur de l'office de tourisme, agent de la CCI… ce qui a contribué à mieux faire connaître aux participants les ressources des opérateurs publics locaux, et des lieux tels que la pépinière d'entreprises. En plus des temps d’accompagnements individuels, les temps collectifs portaient sur des sujets tels "comment définir son modèle économique ?" ou bien "Lien entre projet de vie et projet professionnel"…

Sept entreprises sécurisées, trois remises à flot et cinq projets réorientés

Cette première session a été plébiscitée par les participants : "Il n'y a eu aucun désistement, des participants se sont même greffées au fil du temps", précise le conseiller en formation-développement de l'Adefpat.
"L’intérêt de cette offre sur mesure est d'avoir mis côte à côte des entrepreneurs sportifs, culturels et des sports de nature qui ont des préoccupations et des cultures similaires", complète l’une des intervenantes, Véronique Siau, membre d’un bureau d'étude assistant à maitrise d'ouvrage.
L'accompagnement a permis de sécuriser sept entreprises, d'en maintenir trois qui étaient en mauvaise posture et de réorienter cinq projets. A noter : deux porteurs de projets ont pris conscience qu’ils faisaient fausse route.

Vers un dispositif local d’accompagnement

Preuve qu’un véritable besoin existe, une seconde session est déjà prévue 18 mois plus tard, et elle fait le plein puisqu’elle rassemble 24 personnes œuvrant sur 18 projets. Un troisième formateur, spécialiste du marketing touristique, interviendra.
Cette session qui démarre en septembre 2015 se déroule hors du cadre de l’appel d’offres ministériel : elle est prise en charge pour 80% à parité par la région Midi-Pyrénées et le fonds social européen (FSE), les 20% restant à charge de la communauté de communes Millau Grands Causses. Le coût global est de 66.000 euros.

"Les sports de pleine nature sont une des clés de l'attractivité touristique du territoire et les décideurs ont pris conscience que ce secteur est porteurs d'emplois à part entière" conclut la chargée de mission de Millau Grands Causses. A moyen terme, le territoire et ses acteurs pourraient proposer un dispositif local d'accompagnement de ces entrepreneurs.

Opération pilote du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
Le comité technique de suivi de l’opération pilote était constitué d’agents de la communauté de communes Millau Grands Causses, de l'office de tourisme communautaire, du PNR des Grands Causses, de la CCI, de l’Adefpat, et d’un représentant du ministère (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).
Un guide édité en 2012 par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports est destiné aux réseaux d'accompagnement de ces entrepreneurs atypiques, à la croisée de l'économie classique et de l'économie sociale et solidaire.

L'Adefpat : association de soutien aux porteurs de projets ruraux
En 1983, huit associations de développement du Tarn et de l'Aveyron ont créé l'Association pour le développement par la formation des projets, acteurs et territoires (Adefapt) afin de mettre en œuvre de la formation-développement en secteur rural dans le cadre du FSE. Objectif : permettre à des entrepreneurs locaux de réussir leur projet en les aidants à acquérir les compétences nécessaires à son aboutissement. Son territoire d'intervention s'est élargi au fil du temps à la zone Massif central des départements de l’Aveyron, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne puis à tous les territoires ruraux en retard de développement des quatre départements (objectif 5b puis 2 du FSE).

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Communauté de communes de Millau-Grands Causses

Nombre d'habitants :

29271

Nombre de communes :

14
1 place du Beffroi BP 432
12104 Millau Cedex
cc-millau@mnet.fr

Danièle Vergonnier

Vice-présidente déléguée au tourisme

Elodie Alinat

Chargée de mission tourisme

Adefpat

17, rue Gabriel Compayré
81000 Albi

Pascal Bonnin

Conseiller en formation-développement

Véronique Siau

Haut de page