Jeunesse - Fonds d'expérimentation pour la jeunesse : Martin Hirsch dévoile les 165 premiers projets retenus

Social

Emploi

Martin Hirsch, le haut-commissaire à la Jeunesse a dévoilé, jeudi 16 juillet, la liste des 165 dossiers retenus à l'occasion du premier appel à projets du Fonds d'expérimentation pour la jeunesse. Ces projets bénéficieront d'un soutien financier de 65 millions d'euros. Plus de 500 candidatures avaient été reçues par le comité de gestion du fonds qui s'est réuni le 9 juillet dernier. Les porteurs de projets (collectivités, missions locales, associations, académies, etc.) devaient répondre à l'un des quatre objectifs prérequis : réduire les sorties prématurées du système de formation initiale ; améliorer la transition entre formation et emploi ; prévenir les ruptures de parcours et enfin soutenir les initiatives et projets des jeunes.
Le jury a donné une mention spéciale à 70 de ces projets. A la lueur de ses choix, on constate qu'un intérêt marqué est porté à la question de l'échec et du décrochage scolaires, sujets actuellement débattus dans le cadre du projet de loi sur la formation professionnelle. On notera par exemple l'initiative de l'Académie d'Aix-Marseille et de son système d'information qui doit permettre un repérage précoce et un meilleur suivi de 2.000 jeunes sortis sans diplôme. La région Centre fait figure de pilote dans ce domaine : trois de ses projets ont été retenus. Les chiffres sont éloquents : entre 120.000 à 150.000 jeunes sortent du système scolaire en France sans diplôme.

Créé par la loi généralisant le RSA du 1er décembre 2008, le Fonds d'expérimentation pour la jeunesse vise à soutenir des "expérimentations sociales", un peu à l'image du RSA lancé à l'origine dans quelques départements. Le but est qu'en cas de succès ces expérimentations puissent essaimer sur l'ensemble du territoire. Au total, il sera doté de 150 millions d'euros.
Cet appel à projets sera "suivi d'une deuxième vague dès le mois de septembre sur la base, notamment, des propositions contenues dans le Livre vert Reconnaître la valeur de la jeunesse", indique la haut-commissariat à la Jeunesse.

M.T.

Haut de page