Fonds UrgencESS : 18 millions d’euros consommés et une prolongation jusqu’à fin juillet

Lancé en janvier dernier (voir notre article du 22 janvier 2021), le fonds UrgenceESS a permis de soutenir 3.000 petites entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) frappées par la crise pour un montant de 18,3 millions d’euros. Dans un communiqué du 30 juin 2021, le secrétariat d’État chargé de l’économie sociale, solidaire et responsable estime ainsi que ce dispositif gouvernemental mis en œuvre par France active a contribué à sauvegarder près de 10.000 emplois. Accordant un montant maximal de 5.000 euros pour les structures de 1 à 3 salariés et de 8.000 euros pour celles de 4 à 10 salariés, le fonds a d’abord bénéficié à la région Auvergne-Rhône-Alpes (426 aides accordées), à l’Île-de-France (366 aides) et aux Hauts-de-France (305 aides), mais également aux 15 autres régions de métropole et d’outre-mer – dans une moindre mesure pour la Martinique, avec seulement quatre aides accordées.
Initialement doté de 30 millions d’euros, le fonds d’urgence n’a donc pas été entièrement consommé, malgré les efforts de la secrétaire d’État Olivia Grégoire pour le faire connaître. Les petites associations et autres structures de l’ESS auront donc un mois supplémentaire pour solliciter une aide à l’adresse www.urgence-ess.fr, soit jusqu’au 31 juillet 2021. "Au-delà de la seule aide financière, le dispositif UrgencESS accompagne les structures à travers un diagnostic de situation économique et un travail de conseil permettant de les diriger vers de nouvelles solutions de financement, notamment dans le cadre de France Relance", rappelle le communiqué.  

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle