Gard

"Garrigue en fête", une animation pascale très familiale sous les piles du pont du Gard

Tourisme, culture, loisirs

La cinquième édition de "Garrigue en fête" s'est déroulée comme chaque année pendant le week-end prolongé de Pâques, les 7, 8 et 9 avril 2007. Conçu par les élus de l'EPCC du pont du Gard* dans l'esprit de relancer l'ancienne fête occitane du lundi de Pâques, cet immense pique-nique qui accueille 20.000 participants s'accompagne d'un grand nombre de manifestations et de loisirs pour tous les âges sur le site nîmois protégé.

Ce sont trois jours durant lesquels, à défaut de fabriquer l'omelette traditionnelle du lundi de Pâques, les tout-petits peuvent participer à la chasse aux oeufs et les plus grands s'égayer autour du Zinc des garrigues en savourant un café ou des sirops, déguster des produits de saison ou encore retrouver le son unique de l'orgue de barbarie. Cette fête autour du site du pont du Gard, les élus l'ont souhaitée "à l'image des grands rassemblements populaires de la Pâques ou de la Pentecôte en pays d'oc", explique William Dumas, vice-président du conseil général du Gard et président de l'établissement public de coopération culturelle qui administre le site. C'est pourquoi elle s'adresse en priorité à la population des environs et s'appuie sur le concours de nombreuses associations culturelles et festives locales. Depuis 2003, elle rassemble chaque année "20.000 visiteurs lorsqu'il pleut et 25.000 avec le soleil", dit encore William Dumas.

 

Des quantités de paniers de pique-nique à commander

La manifestation s'organise autour d'un immense pique-nique, une pratique sociale ancienne dès l'arrivée des beaux jours dans les régions du pourtour méditerranéen : depuis Nîmes ou Avignon, on se rendait à pied au pont du Gard. Pour cette manifestation réinventée et désormais "administrée", des tables ont été installées dans les clairières et le public peut venir avec son propre déjeuner, réserver une table au restaurant de la rive droite ou commander un panier (qui contient l'agneau de Nîmes, un pain d'épices ainsi qu'un vin du cru) pour le prix unitaire de 12 euros par personne. Plus de 2.000 paniers sont ainsi vendus chaque année. Des chemins piétonniers ont été également remis en état pour l'occasion et rehaussés d'une signalétique permettant d'y (re)découvrir les essences locales. On se rend sur le site à pied ou à vélo, et dans ce cas l'accès est gratuit, ou bien en voiture en laissant son véhicule au parking de l'entrée pour la somme de 5 euros. Autour du pique-nique, s'organisent un très grand nombre d'activités sur les thèmes de l'environnement naturel du site, des produits de terroirs et de manifestations musicales.

 

Petites productions locales, musique, théâtre de rue et ateliers de découverte

"Garrigue en fête" a un caractère légèrement nostalgique : nostalgie d'un temps où les foyers étaient à la fois plus modestes et plus enclins à la fête collective spontanée, nostalgie d'une période de savoir-faire et de petits métiers (que l'on retrouve par exemple à travers ses ateliers de construction de murets de pierres sèches ou de l'histoire de la charbonnière). Mais organisée en partenariat avec la chambre d'agriculture, le conseil général et le comité départemental du tourisme, cette manifestation représente aussi une occasion importante de faire vivre l'économie des petits producteurs ou artisans locaux grâce à l'installation d'un certain nombre de stands : marché de produits traditionnels sélectionnés (avec la chambre d'agriculture), avec concours des "militants du goût" et concours des jeunes viticulteurs gardois, bar à huile (d'olives bien sûr)... La manifestation annuelle représente un budget de 70.000 euros autofinancé par l'EPCC pour les trois jours, hors mise à disposition du personnel. L'essentiel de ce budget sert à financer les groupes musicaux régionaux (écoles de musique, chorales, orgue de barbarie...), le théâtre de rue et les ateliers de découverte ou créatifs pour les publics jeunes et adultes. "Garrigue en fête" contribue en effet fortement à encourager la dynamique associative locale - cette année 2007 étant plus particulièrement consacrée aux associations musicales -, ce qui joue aussi en faveur d'une meilleure cohésion sociale.

 

Un enjeu local et global

Enfin, l'organisation d'une telle fête suppose un bon encadrement, notamment pour assurer la sécurité des lieux (10 à 12 salariés mobilisés pour l'occasion, avec en plus un système de caméras de surveillance) mais aussi en organiser le nettoyage après le passage de la foule. L'effort est sans aucun doute nécessaire pour réussir à la fois à préserver ce site qui demeure fragile et à le faire vivre tout au long de l'année à travers cette idée de fréquentation populaire. L'enjeu est à la fois local, car l'image prestigieuse du site rejaillit sur toute la région, et global, du fait de l'inscription du pont du Gard au patrimoine mondial de l'Unesco.

 

* Voir notre article consacré à l'EPCC du pont du Gard dans cette même rubrique.

 

Sylvie Malsan, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

EPCC

Route du Pont du Gard - BP 7
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 10

William Dumas

Président

Bernard Pouverel

Directeur

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page