Grand-Champ réinvente le village intergénérationnel avec audace (56)

Au centre du bourg de Grand-Champ, est né un village qui mêle logements pour personnes en perte de mobilité, jeunes travailleurs, jeunes espoirs sportifs et associations. Le tout, autour d’une place désormais bien animée.

Le concept de « village intergénérationnel » est dans l’air du temps, mais recouvre des réalités souvent bien différentes. Au cœur du Morbihan, à une dizaine de kilomètres de Vannes, le bourg rural de Grand-Champ a réussi à la fois à réaliser des logements adaptés à la perte d’autonomie, mais aussi à les grouper autour d’une maison des Solidarités, qui rassemble nombre d’acteurs sociaux et d’associations autour du Centre communal d’action sociale (CCAS). Dans la foulée et contre toute attente, elle a aussi créé des logements pour les jeunes travailleurs, ainsi qu’un gîte d’accueil pour touristes et sportifs. Donnant pour une fois tout son sens à l’épithète « intergénérationnel ».

 « Le bailleur construit, la commune anime »

« Nous sommes partis d’une opportunité : une friche médico-sociale en plein cœur du bourg, issue du départ de l’ancien Ehpad de 123 places, reconstruit ailleurs dans la commune », explique le maire, Yves Bleunven. Le plus simple aurait bien sûr été de démolir ce bâtiment et de confier la parcelle à un promoteur pour faire un lotissement. Mais la municipalité a eu une meilleure idée. « S’appuyer sur la présence de Bretagne Sud Habitat, le bailleur social propriétaire des murs, afin d’unir nos compétences pour créer de la vie ». Car, avant d’être élu maire, Yves Bleunven a été président de cet office départemental pendant 6 ans. Il sait quel est « le potentiel d’une bonne alliance entre bailleur et commune : le bailleur construit, la municipalité anime ».

Créer un parcours résidentiel pour les jeunes

La commune de Grand-Champ propose historiquement de nombreux services médico-sociaux : un Ehpad, un institut médico-éducatif, un foyer de vie, un établissement ou service d’aide par le travail. Quand en 2015, un Ehpad tout neuf vient remplacer l’ancien, le propriétaire de ce dernier, Bretagne Sud habitat, cède une partie des bâtiments à la mairie pour un euro symbolique. Il conserve néanmoins l’autre partie des bâtiments, qu’il désamiante et démoli, constituant ainsi une assiette foncière de 4 400 m², dans l’objectif d’y poser de nouvelles constructions, à terme.

Dans le même temps, une réflexion collective s’engage avec le conseil municipal, le CCAS, et le conseil des sages pour envisager de nouveaux projets sur ce site en plein cœur du bourg, « dans une perspective de reconstruire la ville sur la ville », précise le maire.

Décision est alors prise de confier à Bretagne Sud habitat la construction sur sa parcelle de 4 400 m2 de 15 logements adaptés à la perte d’autonomie, et la réhabilitation de 10 autres logements déjà existants. Un village de vingt-cinq pavillons de type T2 ou T3, avec des loyers de 300 à 400 € mensuels, va ainsi voir le jour.

Regrouper les services, fédérer les sportifs

La municipalité veut aussi créer « une offre de parcours résidentiel pour les jeunes. Car le phénomène Airbnb a asséché le potentiel d’hébergement des jeunes travailleurs ou étudiants ! » s’insurge l’élu. Il souhaite également pouvoir accueillir de jeunes sportifs en stage, car la commune de Grand-Champ est labellisée « ville active et sportive ». La commune désire enfin offrir de nouveaux locaux au CCAS et aux associations locales.

C’est ainsi qu’une partie de l’ancien Ehpad a été « décortiquée » pour créer, au rez-de-chaussée, la Maison des Solidarités, guichet unique qui regroupe le CCAS, l’Aide à domicile en milieu rural (ADMR), des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), et des services à la personne (AMPER), le service de portage de repas, le Secours catholique, l’Aide alimentaire, ainsi que des bureaux pour les permanences de partenaires et pour des associations etc.

11 logements pour étudiants et jeunes travailleurs

Dans ce même bâtiment, on trouve aussi les bureaux de la Fédération départementale de Randonnée, une salle polyvalente, un Pôle Espoir vélo pour les sportifs de haut niveau. Dans les étages, ont été créés 11 logements pour étudiants et jeunes travailleurs, soit des chambres de 13 m² avec salle de bains privative, avec accès à une cuisine, et aux espaces collectifs, pour un loyer de 250 € net. Les logements sont gérés par l’association Agora. Le bâtiment héberge également une auberge de jeunesse de 48 couchages pour l’accueil de groupes, touristes ou sportifs.

Pour couronner et animer le tout, « et parce que notre chance était que le site avait la configuration idéale pour créer une place de village », précise le maire, la municipalité a aménagé et végétalisé l’espace central, adaptant la voirie pour y créer une « déambulation à petits pas » pour les seniors et les personnes à mobilité réduite.

Le bourg héberge désormais le Team cycliste Espoir La Crêpe de Brocéliande-Bodemer Auto. « Quand ils ont gagné une course le dimanche, le lundi tout le village est très fier ! », sourit le maire.

Le village intergénérationnel de Lanvaux, c’est son nom, a été livré fin 2020, et inauguré par la fine fleur des élus locaux, mais aussi par la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gouraud. Si le maire, Yves Bleunven, reconnaît que « c’est un des plus beaux projets de mon mandat », il déplore néanmoins que « de tous les projets que nous avons menés, c’est celui qui a recueilli le moins de subventions. Pour une raison simple : il était porté par le CCAS, et les CCAS ne sont pas éligibles aux aides, même s’ils sont portés par la commune. Ils n’entrent pas dans les cases des subventions type DTER ou DSIL. » Grand-Champ a été intégrée en 2017 dans la communauté d’agglomération Golfe du Morbihan-Vannes Agglomération (GMVA) qui regroupe 34 communes. Une échelle beaucoup trop vaste pour mener des projets sociaux… C’est pourquoi ce maire rêve de « créer un Centre intercommunal d’action sociale, en mutualisant les 6 communes de l’intercommunalité précédente ».

Montant de l’investissement

Pour la commune :

Réhabilitation du bâtiment de la Maison des solidarités : 1,50 M€

Aménagement de la place (Voirie et réseaux divers/parking) : 500 000 € (Le fonds européen Leader a subventionné ce poste à hauteur de 150 000 €)

Pour le bailleur Bretagne Sud habitat :

Construction de 15 logements accessibles aux personnes à mobilité réduite et réhabilitation de 10 logements : 3,50 M€

Commune de Grand-Champ

Nombre d'habitants :

5700
rue de la Résistance Nombre d’habitants :
56 390 Grand-Champ
mairie@grandchamp.fr

Yves Bleunven

Maire de Grand-Champ

Découvrez nos newsletters

  • Localtis :
    Propose un décryptage des actualités des collectivités territoriales selon deux formules : édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques.

  • Territoires Conseils :
    Recevez tous les quinze jours la liste de nos dernières publications et l'agenda de nos prochains rendez-vous.

S'abonner aux newsletters