Insertion par l’activité économique : l’objectif des 240.000 emplois "sera tenu" selon Brigitte Klinkert

Très attendue, la montée en charge de l’insertion par l’activité économique (IAE) devrait enfin se concrétiser, a assuré la ministre déléguée chargée de l’insertion.

Alors que le "pacte d’ambition" pour l’IAE (l’insertion par l’activité économique), conclu en septembre 2019, prévoyait la création de 100.000 emplois supplémentaires d’ici à la fin 2022, "l’objectif sera tenu", a annoncé Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, devant la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, mardi 5 octobre.
Fin 2020, le nombre de salariés dans le secteur stagnait toujours à 140.000, selon le ministère du Travail, contre 134.300 en 2019, selon la Dares. Lancé en août 2020, puis abondé en avril 2021, le plan de relance de l’inclusion a permis de renflouer les structures fragilisées à cause de la crise, ainsi que d’enclencher le décollage des effectifs. Les appels à projets lancés par le ministère aboutissent à "34.000 créations d’emploi engagées fin 2020, 41.000 inclusions par le travail indépendant engagées en juin 2021 et près de 30.000 créations d’emploi engagées entre juillet et septembre 2021 pour lesquelles les services déconcentrés réalisent les dernières notifications", a précisé Brigitte Klinkert.

La pression du chiffre 

Ces nouvelles places, liées aux projets déposés par les structures d’insertion par l’activité économique, commencent à se concrétiser. "Pour le premier semestre 2021, 22.000 places ont d’ores et déjà été créées", a souligné Brigitte Klinkert. Dans le département de l’Isère, "cela représente 270 emplois supplémentaires", sur un total de 2.400, "un nombre qui n’a jamais été atteint", a fait valoir Brigitte Klinkert.
Si le secteur attendait cette montée en charge, certains mettent en garde sur la qualité de l’accompagnement. Les appels à projets lancés depuis l’an dernier ont accru la concurrence entre structures. "Les critères du fonds de développement de l’inclusion étaient extrêmement quantitatifs, avec une pression sur du chiffre", alerte Corine Derrey-Favre, chargée de mission emploi-IAE à la Fédération des acteurs de la solidarité.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle