Intracting sécurisé : Signature d’une convention entre la Banque des Territoires, le FEDENE et le SNEC

Efficacité énergétique des bâtiments publics

La Banque des Territoires, la Fédération des Services Energies et Environnement (FEDENE) et le Syndicat National de l’Exploitation Climatique et de la maintenance (SNEC) ont signé, le 3 juillet, une convention pour la promotion de la rénovation énergétique des bâtiments. Concrètement, il s’agit de proposer aux collectivités une nouvelle solution pour financer leurs actions d’efficacité énergétique: l’intracting sécurisé.

La Banque des Territoires, spécialiste de l’intracting, et la FEDENE, acteur majeur dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables thermiques, associent leurs expertises pour proposer aux collectivités l’intracting sécurisé.

Ce dispositif » combine le financement d’actions d’efficacité énergétique sous la forme d’une démarche « intracting », à la mise en place d’un engagement de réduction des consommations énergétiques porté par l’opérateur de services énergétiques.

Ce dispositif répond aux besoins des collectivités locales pour réduire la consommation énergétique de leur patrimoine public et participe à l’atteinte des objectifs de réduction énergétique inscrits dans la loi ELAN.

Cette convention s’inscrit dans l’enveloppe de 2,5 Md€ sur 5 ans mise en place par la Banque des Territoires dans la cadre de la convention liant l’Etat, la Banque des Territoires et l’ADEME relative au Grand Plan d’Investissement au service de l’efficacité énergétique des bâtiments publics.

Avec ces enveloppes Intracting, nous aidons les collectivités à mettre en place des Contrats de Performance Energétique sur leur parc de bâtiments et ainsi à bénéficier d’une garantie de performance énergétique. Pour la Banque des Territoires, c’est notre contribution à des territoires plus durables 

Emmanuel Legrand – Directeur du département transition énergétique et écologique de la Banque des Territoires

Intracting : quésaco ?

L’intracting est un dispositif de financement mis en place en interne par un gestionnaire de patrimoine immobilier. Il est destiné à financer des actions d’efficacité énergétique, permettant ainsi de réduire les consommations de fluides. Il se matérialise concrètement par la création d’un « fonds » dans la comptabilité analytique, fonds alloué à la performance énergétique d’un patrimoine immobilier. Les crédits de fonctionnement non dépensés, c’est-à-dire les économies réalisées suite et grâce aux actions engagées, sont ainsi « transformés » en capacité d’investissement.

Haut de page