Ircam Amplify orchestre les sonorités de demain !

Jouant un rôle de plus en plus important dans un monde à la recherche d’expériences multi-sensorielles, le son explore de nouveaux horizons. Utiliser cette force des sons, tour à tour irritants, hypnotisants, galvanisants, sécurisants, pour inventer les sonorités de demain, telle est la mission que s’est donnée Ircam Amplify.

Alliance entre technologie sonore et émotion auditive

Réunissant artistes, scientifiques et ingénieurs, l’Ircam – Centre Pompidou est un lieu de recherche et d’innovations des sons, de l’audio, de la musique ou encore de la voix. Les nouveaux usages font du son et de la musique un enjeu phare pour bon nombre de marchés. En effet, dans cette quête d’expériences multisensorielles, l’ouïe, l’un de nos sens les plus aiguisés avant même de naître, explore de nouveaux horizons : objets connectés, son binaural… Basé sur ce constat, le centre de recherche a créé en 2019 Ircam Amplify, une société commerciale qui accompagne les entreprises dans la conception et le développement de nouveaux usages, produits et expériences sonores, mêlant technologie et émotion.

Valoriser les actifs culturels à l’ère du numérique

C’est dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir et plus particulièrement l’appel à manifestations d’intérêt « Culture, patrimoine et numérique » que la Banque des Territoires a pu participer au déploiement d’Ircam Amplify, en collaboration avec le Ministère de la Culture, qui est intervenu sur le financement de la première phase d’étude de marché. La jeune pousse a ainsi pu bénéficier de l’expertise de la Banque des Territoires pour structurer son dossier de candidature et rencontrer des acteurs du secteur pour affiner les opportunités du marché et son modèle économique. En tant qu’institution publique, l’IRCAM a une expertise reconnue à l’échelle internationale. L’investissement de la Banque des Territoires facilite les collaborations d’excellence entre le public et le privé afin de favoriser l’émergence de nouveaux marchés et permet de répondre à des enjeux de souveraineté culturelle.