Energie - Iter : Jacques Chirac insiste sur le rôle des collectivités

L'accord international sur le lancement du réacteur Iter (International Thermonuclear Experimental Reactor) a officiellement été signé, mardi 21 novembre, à l'Elysée. Cet accord intervient après des années d'âpres négociations, notamment avec le Japon. "Pour la première fois, sept grands partenaires, le Japon, la Russie, la Chine, les Etats-Unis, la Corée, l'Inde et l'Europe, représentant la moitié de l'humanité, unissent leurs forces pour construire un très grand équipement scientifique", a déclaré à cette occasion Jacques Chirac. La construction du réacteur sur le site de Cadarache devrait commencer en 2008 pour s'achever dans une dizaine d'années. "Près de 3.000 emplois directs ou indirects" seront créés dans la région, a déclaré le président de la République qui a également insisté sur le rôle "indispensable" des collectivités : "Communauté d'agglomération, conseil général, conseil régional, tous appuient le projet par leur soutien financier, par l'accueil des scientifiques et de leur familles." L'accord porte sur un total de 10 milliards d'euros. Les collectivités territoriales se sont engagées à hauteur de 407 millions d'euros. Elles apportent en outre 60 millions d'euros pour des actions d'accompagnement en dehors des accords internationaux.
Le projet de fusion thermonucléaire contrôlée vise à trouver une alternative à la fission.

M.T. avec AEF

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle