Démocratie participative - La Basse-Normandie expérimente le budget participatif dans ses lycées

Le conseil régional de Basse-Normandie expérimente dans ses lycées le budget participatif, que la région Poitou-Charentes, pionnière, a mis en oeuvre dès 2004 avec succès. Selon ce dispositif novateur, les lycéens, leurs parents et le personnel des établissements débattent des projets d'aménagement qu'ils souhaitent voir réaliser et en choisissent quelques-uns au moyen d'un vote.
Neuf établissements ont répondu à l'appel à projets du conseil régional de Basse-Normandie. Examinés en commission administrative début septembre, leurs dossiers seront soumis au vote des élus régionaux au plus tard en octobre. Les lycées concernés peuvent prétendre à une aide, dont le montant peut s'élever jusqu'à 10% de leur dotation annuelle de fonctionnement.

Les élus ont fixé une condition : les demandes doivent concerner "l'accompagnement du lycée", "le renforcement des activités culturelles ou sportives" ou encore "la prise en compte des temps péri ou extra-scolaires".
Toujours sur la base d'une concertation locale, les lycées peuvent également bénéficier d'une aide visant à améliorer le confort des locaux destinés aux lycéens. Sept établissements bénéficieront de cette mesure dès cette année.
Pour 2006, le conseil régional a consacré 300.000 euros au budget participatif. Il décidera de la généralisation de l'expérimentation après une évaluation qui débutera en avril prochain.
D'autres régions, comme la Bourgogne, ont mis à l'étude un projet de budget participatif.


Thomas Beurey / EVS

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle