Localtis
Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis

Autonomie - La Cnav, la CCMSA, l'Agirc-Arrco et la Banque des Territoires lancent VIVA Lab pour valoriser l'innovation

Social

Santé, médico-social, vieillissement

Développement économique

Le pôle entend être un "dispositif de soutien et d’accompagnement d’initiatives dans le champ de la prévention de la perte d’autonomie" des personnes âgées.

"Fédérateur de solutions innovantes en faveur du bien-vieillir" : ainsi se présente le pôle VIVA  Lab (Valoriser l'innovation pour vivre autonome), lancé par trois organismes nationaux de retraite - la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav), la Caisse centrale de Mutualité sociale agricole (CCMSA) et Agirc-Arrco -, la Banque des Territoires de la Caisse des Dépôts et l'association France Active. Pour mémoire, la Caisse des Dépôts assure la gestion sous mandat de 70 régimes ou fonds de retraite - dont l'Ircantec et la CNRACL -, couvrant près de 7,6 millions d'actifs et plus de 3,8 millions de retraités.

Des actions de prévention auprès des personnes âgées les plus autonomes

La création de VIVA Lab s'inscrit dans le cadre de la Silver économie (voir nos articles ci-dessous). En rassemblant des compétences diversifiées et des moyens significatifs, le pôle entend être un "dispositif de soutien et d’accompagnement d’initiatives dans le champ de la prévention de la perte d’autonomie". En pratique, son rôle sera de "sélectionner des initiatives technologiques, techniques ou organisationnelles à fort potentiel, et de faire bénéficier les initiatives sélectionnées d’un accompagnement personnalisé au développement de leur projet par des prestations de services ou des soutiens financiers".
Le public ciblé par les actions soutenues par VIVA Lab est celui des personnes âgées autonomes, relevant des GIR 5 et 6. L'action sociale des caisses de retraite est en effet centrée sur les personnes âgées les plus autonomes – dans une perspective de prévention -, celles en perte d'autonomie ou dépendantes (GIR 3 et 4 et surtout GIR 1 et 2) relevant en revanche des départements à travers l'APA.

Six champs d'action et une thématique annuelle

Les créateurs de VIVA Lab ont déjà défini six champs d'action : adaptation du logement, soutien aux aidants, lutte contre l'isolement, projets de lieux de vie collectifs (notamment les résidences autonomie), prévention à domicile et accompagnement à la mobilité. Pour bénéficier d'un accompagnement, les projets doivent s'inscrire dans l'un de ces domaines. En outre, VIVA Lab définit chaque année une campagne thématique. Le thème retenu pour 2019 est ainsi la lutte contre l'isolement social et la fracture numérique.
Les porteurs de projets sont invités à se faire connaître directement en ligne sur la plateforme. Une fois le dossier déposé, un acteur local analyse la pertinence du projet et le soumet à un diagnostic complet, portant à la fois sur les aspects techniques, stratégiques et financiers. Les projets retenus bénéficient alors d'un "plan d'accompagnement personnalisé". Celui-ci peut prendre diverses formes : un appui à la structuration du projet, un accompagnement dans la montée en charge et le développement de celui-ci, l’évaluation du projet et de son évolution, ou encore le test du projet. Le pôle VIVA Lab a d'ores et déjà référencé une trentaine de prestataires pour assurer les accompagnements personnalisés. A l'issue de la période d'accompagnement, un bilan global est réalisé sur chaque projet et les membres du pôle VIVA Lab peuvent alors décider d'accompagner un changement d'échelle, en fonction de l'intérêt du projet.

Haut de page