Médicosocial - La CNSA et le Grand Lyon Métropole signent une convention sur l'aide à domicile

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et la métropole de Lyon ont signé, pour deux ans, une convention sur la réalisation d'actions en faveur de la modernisation des services d'aide à domicile et du renforcement de la qualité de la prise en charge des personnes en perte d'autonomie (personnes âgées et personnes handicapées). L'objet de cette convention n'a rien de très original et la CNSA en compte déjà de nombreuses à son actif. En l'occurrence, son côté innovant vient du fait qu'elle ait signée avec une métropole et non pas avec un département.

La conséquence du transfert des compétences

On le sait, créée le 1er janvier 2015 en application de la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (loi Maptam), la métropole de Lyon reprend - sur les 59 communes qui la composent - l'ensemble des compétences sociales du département du Rhône. Celles-ci incluent donc les actions en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées, comme les autres missions sociales confiées aux départements (protection de l'enfance, PMI, insertion).
La convention passée avec la CNSA ne fait d'ailleurs que reprendre et prolonger celle qui avait été conclue avec le département. Sur le fond, la convention couvre les 192 services d'aide et d'accompagnement à domicile (Saad) intervenant sur le territoire de la métropole (1,3 million d'habitants).
Elle prévoit six axes de modernisation et d'amélioration de la qualité de service. Il s'agit ainsi de mieux structurer l'offre de service à domicile (près de 200 services pour 1,3 million d'habitants sur un territoire restreint semble effectivement un ratio élevé). Il s'agit aussi de moderniser la gestion des Saad, confrontés à un certain nombre de difficultés. La convention prévoit, pour cela, de généraliser la télégestion, de renforcer l'accompagnement des structures en difficulté et d'apporter un appui aux projets de mutualisation.

Moderniser, développer et professionnaliser

L'accès aux métiers de l'aide à domicile et à la professionnalisation constitue le troisième axe, avec en particulier l'expérimentation d'un parcours intégré pour une insertion durable dans le secteur de l'aide à domicile, ainsi que la mise en place de séances d'analyse de la pratique des intervenants à domicile et d'une permanence téléphonique.
La convention prévoit également le développement de l'accueil familial, avec le déploiement de formations initiales et continues, l'animation d'un groupe de paroles pour les accueillants familiaux et le soutien des relais assistants de vie.
L'aide aux aidants fait aussi partie des axes de la convention. Il est notamment prévu un diagnostic des besoins des proches aidants et de l'offre de soutien proposée, ainsi qu'un appui aux aidants en situation de crise ponctuelle. Enfin, le pilotage, le suivi et l'animation de la convention constituent logiquement le dernier axe de cette dernière.
Sur le plan budgétaire, la convention passée entre la CNSA et la métropole de Lyon prévoit un financement global de 801.500 euros sur 2016 et 2017, dont 427.750 euros - soit 53,4% du total - seront apportés par la CNSA.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle